• Beauté
  • Astuces

Lutter contre les jambes lourdes en 8 leçons

Article par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 01/08/2013 à 10h30 , modifié le 02/08/2013 à 11h49 0 commentaire

Exit les sensations désagréables de jambes lourdes et fatiguées. Cet été, malgré la chaleur, on gardera des jambes légères grâce à quelques astuces ciblées.

Chaque été c'est la même rengaine. A peine la température augmente-t'elle de quelques degrés que nos jambes virent aux "poteaux électriques". Lourdes et fatiguées, le moindre effort est difficile et douloureux. Un mal typiquement féminin, puisqu'une étude BVA/GINKOR a montré en 2010 que près de 42% femmes en souffrent au quotidien ou périodiquement, contre 19% des hommes.Quand elles ne sont pas liées à l'insuffisance veineuse dont le traitement est plus conséquent, les jambes lourdes ne sont pourtant pas une malédiction. Avec quelques habitudes de vie, on peut limiter les douleurs. Cela commence avant tout par une bonne hydratation, qui va permettre d'éliminer les toxines présentes dans le corps et favoriser une bonne circulation des fluides. On peut ajouter à notre bouteille d'eau ces compléments alimentaires anti-jambes lourdes. Composés le plus souvent de fruits rouges, de vigne rouge et de raisin, ils permettent de booster le tonus veineux.

 

Adoptez les positions spéciales "jolies gambettes"

La station assise contraint la circulation sanguine. Quand en plus on croise les jambes, l'effet est encore plus néfaste. Quand on passe plusieurs heures derrière un bureau, il est préférable de garder les jambes l'une à côté de l'autre, si possible avec les pieds légèrement surélevés sur un cale-pied (ou une pile de livres à défaut). Le soir on maintient une bonne circulation dans les jambes en surélevant le lit de manière à avoir les pieds légèrement plus hauts que le bas du ventre.

 

Faites des pauses revitalisantes
La stagnation, qu'elle soit en position assise ou debout, a tendance à ralentir la circulation du sang dans les extrémités et en premier lieu dans les jambes. Pour éviter que la douleur ne s'installe, on fait régulièrement des pauses pendant lesquelles on fait quelques pas, si possible sans chaussures. On déroule le pied le plus lentement possible de manière à activer la semelle veineuse située sous la voute plantaire.
On peut également effectuer des mouvements de flexion-extension sur la pointe des pieds ou en pliant les genoux tout en montant et descendant le corps. Cela va relancer la circulation et redonner du tonus aux jambes.

 

Faites travailler vos jambes
L'inactivité est l'un des principaux facteurs de la mauvaise circulation. La marche notamment, est un bon moyen de lutter contre les jambes lourdes, à condition qu'elle ne soit pas faite de petits pas (rien de pire pour les jambes qu'une journée passée à piétiner dans un musée).
En vacances, il est facile de s'activer sans que l'exercice ne devienne une corvée. On fait ses courses à pieds, on zappe escalators et ascenseurs, on part à l'aventure à la campagne... Sur la plage, la marche sera d'autant plus bénéfique pour les jambes lourdes que les muscles vont devoir forcer plus pour maintenir l'équilibre du corps dans le sable et lutter contre la pression de l'eau.

 

Choisissez les bonnes chaussures
Si votre circulation n'est pas optimale, oubliez tout de suite les modèles de chaussures à lanières que l'on noue tout autour de la cheville. Cette dernière va avoir tendance à gonfler et la sang circulera moins facilement dans toute la jambe. Si les talons aiguilles de 12cm ne sont évidemment pas recommandés, les chaussures plates ne sont pas non plus la solution. La paire idéale ? Une sandale qui tient la cheville sans la contraindre et dont le talent est compris entre 2 et 5 cm. Compensés, les talons font une jolie jambe et ils permettent de pouvoir marcher sans douleurs.

 

Pensez aux vêtements de contention
Seul traitement remboursé par la Sécurité Sociale, à condition d'avoir une prescription médicale, les vêtements de contention exercent une pression mécanique sur la jambe pour maitriser la dilatation des veines. Ils sont particulièrement intéressants à porter lorsque l'on voyage en avion.
Autrefois diabolisés pour leur esthétique douteuse, les bas ne sont plus complètement "out". Les fabricants, tels Sigvaris, ont fait de gros progrès dans le domaine et l'on trouve désormais des modèles aux couleurs pop, aux motifs sexy comme la résille et aux coupes variées (collants et bas, chaussettes et legging). Quand la douleur reste supportable, les modèles inspirés de la contention et disponibles en grande surface sont une bonne alternative. On peut aussi porter des chaussettes classiques que l'on aura préalablement trempées dans du menthol (en pharmacie). Portées pendant une vingtaine de minutes, elles permettent de soulager les jambes pendant plusieurs heures.

 

Chérissez les jets d'eau fraiche
On profite d'être sous la douche pour mettre un bon jet d'eau fraiche sur jambes douloureuses. Pendant quelques minutes, on passe le jet en partant des pieds puis on remonte lentement jusqu'à la hanche. L'eau va permettre de décongestionner tandis que le massage prodigué par le jet va relancer la circulation sanguine et redonner de la vitalité aux gambettes. De manière générale, et d'autant plus quand on souffre de problèmes circulatoires, il faut limiter les expositions à la chaleur (bain chaud, hammam, épilation à la cire chaude ou séances de bronzage au soleil).

 

Massez-vous le plus possible
Une fois chez vous, profitez d'un moment de calme pour masser vos jambes en partant de la cheville et en remontant progressivement tout au long de la jambe avec les paumes des mains. Couplé avec un soin pour jambes lourdes (ou à défaut une crème classique), le massage va détendre le corps et relancer la circulation. Bonne nouvelle, le massage sera aussi bénéfique pour déloger la cellulite. Dans la journée, quand les jambes sont douloureuses, on peut effectuer les mêmes mouvements à travers les vêtements.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience