• Beauté
  • Astuces

Le poids moléculaire dans nos crèmes : kézako ?

Article par Anne Thoumieux , le 27/06/2011 à 17h42 , modifié le 18/07/2011 à 10h30 0 commentaire

En voici un nom barbare ! Et pourtant, on le retrouve de plus en plus sur nos pots de crème comme un argument majeur, surtout quand il concerne l'acide hyaluronique... Explications avec Isabelle Benoit, Directrice de l'Innovation Scientifique des Laboratoires Esthederm.

Un peu de science....
Dans les formules des produits cosmétiques, il y a de nombreux actifs mis au point en laboratoires et dont la taille peut varier, et notamment des «polymères ». Isabelle Benoit nous éclaire : « Un polymere est un ingrédient constitue de sous-unités identiques, comme une chaîne de plusieurs maillons. Le poids moléculaire indique la longueur de la chaîne qui est la somme totale du poids de chaque maillon. » Donc plus il y a de maillons, plus la chaîne est longue et plus son poids est élevé, ce qui indique sa taille : les molécules lourdes sont donc de grosses molécules.

Dans les laboratoires, lors de la fabrication des produits de soin, les formulateurs peuvent, choisir cette taille au moment où ils synthétisent les molécules.
« On arrête la réaction "d'enchaînement" des maillons quand on le souhaite ; dans l'autre sens, on peut partir d'une très grosse molécule, qu'on coupe petit a petit pour en réduire la taille et on arrête la réaction quand on a la taille voulue » précise Isabelle.

Quelle différence dans ma crème hydratante ?

Les molécules contenues dans les soins se posent sur la peau en attendant d'être absorbées par l'épiderme. Mais elles ne pénètrent pas de la même manière selon leur taille ! Voilà toute l'explication !
Isabelle nous dit tout : « Les plus grosses restent en surface de l'épiderme, celles de taille moyenne passent la barrière cutanée et les plus petites agissent en profondeur. Les grosses molécules peuvent aussi être coupées par des enzymes naturellement présentes dans la peau, les transformant en petites unités de taille suffisamment petite pour pénétrer. C'est par exemple le cas des protéines qui ne pénètrent pas immédiatement mais forment un film a la surface de la peau; ce film est ensuite dégradé libérant les acides aminés qui, eux, pénètrent pour aller nourrir la cellule. »

Avantages et effets

Rassembler dans une crème un actif présent sous différents poids moléculaires permet d'exploiter toutes ses aptitudes, à différents niveaux dans la peau, et de cumuler ses effets. "Les actifs concernés sont les protéines (collagène, élastine) dont la chaîne est constituée d'acides amines, les polysaccharides (enchaînement de sucres) mais surtout l'acide hyaluronique et autres Glucose Amino Glucanes constitués d'un enchaînement de sucres et de protéines.", explique Isabelle.

Tel est l'intérêt d'un soin présentant une molécule dans ses deux tailles : agir à plusieurs niveaux, en surface et en profondeur. On pourra aussi choisir de ne mettre que des grosses molécules pour une action en surface uniquement, par exemple... « Ou d'utiliser les molécules naturellement dégradables par la peau, qui vont également, une fois « découpées » par la peau, a la fois un effet de surface immédiat, et un effet en profondeur retarde. » pointe Isabelle Benoit de chez Esthederm.

Exemple de l'acide hyaluronique

L'actif chouchou des médecins esthétiques utilisé pour repulper la peau via des injections, est a présent utilisé dans de nombreux soins visage pour ses incroyables propriétés hydratantes et anti-rides. Il s'agit en effet d'un « humectant » : ses molécule se gonflent d'eau comme des éponges.
Et son utilisation à bas et haut poids moléculaire permet alors d'agir en surface avec un effet lissant et repulpant immédiat, atténuant ainsi les micro reliefs et les ridules, ainsi qu'en profondeur avec un acide hyaluronique de bas poids moléculaire qui, en pénétrant bien plus loin dans la peau, lui redonne son taux d'hydratation maximal et la regonfle de l'intérieur.

Quelques produits qui utilisent l'acide hyaluronique de différent poids moléculaire à leurs formules de pointe :

Soins visage - crème hydratante

- Sérum E.V.E d'Esthederm: un soin bio-cosmétique breveté qui agit comme un sérum source en recréant dans sa formule le milieu de vie idéal de la peau ( grâce à ses Elements Vitaux Essentiels, d'où son nom E.V.E, ) pour qu'elle s'auto-régénère. Lissant et reconstituant. 30ml, 82€

- Sérum et crème super hydratants Derm Act d'Académie : des soins ultra concentrés en actifs experts, pour les épidermes déséquilibrés en eau, en crise de déshydratation, qui sont marqués de ridules. Effet défroissant et repulpant immédiat et long terme. Sérum, 30ml, 55€ ; Crème, 50ml, 53€

- Ligne Eluage d'Avène : l'alliance de fragments d'acide hyaluronique de taille intermédiaire et de Rétinaldéhyde pour une action sur les rides marquées et la perte de fermeté dès 45/50 ans. Comble les rides et redonne du maintien et confort à la peau. Crème riche ou normale, 30ml, 29€ ; Concentré anri rides, 15ml, 30€ ; Contour des yeux, 15ml, 25€ et Soin Corps 150ml, 29€.

Hormeta crème de jour anti-rides restructurante
- Crème Restructurante d'Hormeta : au MPC à l'acide hyaluronique de très bas poids moléculaire pour une pénétration ne profondeur et un effet anti-ride au cœur des cellules elle est « Génératrice de Prestance ». (50 ml, 68 euros)

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience