• Beauté
  • Astuces

Bio et naturel, quelle est la différence ?

Article par Nadine ROSEAU , le 14/04/2009 à 15h55 , modifié le 27/04/2009 à 12h15 0 commentaire

Les produits bio, éthiques, naturels, équitables ont envahi le marché de l'alimentation et des cosmétiques. Mais qu'est- ce qui distingue le biologique du naturel ?

Pas facile de s'y retrouver dans la jungle des produits écologiques. Face à l'inquiétude suscitée par les composés chimiques des produits cosmétiques traditionnels (Paraben, par exemple) ou encore des pesticides et autres agents chimiques dans l'agriculture, les produits écologiques ont la côte. Les consommatrices, désireuses de produits de qualité et sains, se tournent vers une alimentation biologique ou des cosmétiques verts. Biologiques ou naturels, leur leitmotiv reste le même : faire du bien naturellement. Il ne faut pas pour autant confondre bio et naturel (d'origine végétale). Ces 2 termes sont loin d'être synonymes.
 
Un produit bio est un produit issu d'un mode de culture ou d'élevage n'ayant pas recours aux produits chimiques de synthèse ou encore un produit transformé dont 95% au moins des ingrédients répondent à ces critères. On le reconnaît grâce à son étiquetage dont le logo officiel est représenté par un carré vert dans lequel se trouvent les initiales AB.
 
En matière de cosmétique, il s'agit avant tout d'un produit composé d'ingrédients issus de l'agriculture biologique. Il est donc dénué de pesticides, d'herbicides chimiques, de fertilisant de synthèse. Les substances dont il regorge ne proviennent pas d'OGM  et sont dépourvus de conservateurs chimiques, d'arômes artificiels, d'additifs de synthèse. Pour être labellisé bio, au moins 95 % des ingrédients qu'il contient doivent être d'origine naturelle (5 % peuvent donc être d'origine chimique). Les 95 % restants sont des matières premières agréées et contrôlées par les organismes officiels.
 
Les cosmétiques naturels sont faits à partir d'ingrédients naturels, c'est-à-dire provenant ou extraits de la nature (végétal ou minéral). En principe, on peut qualifier un produit naturel tout produit non fait par l'homme. Cela n'insinue pas qu'il soit forcément biologique. Rien ne garantit qu'il ait poussé dans des sols sans pesticides et qu'il soit dénué d'OGM.  Un produit cosmétique possédant une étiquette "naturelle" n'est pas non plus forcément inoffensif pour la santé.
 
Seules les méthodes de transformation et de fabrication décident de la qualité d'un cosmétique naturel. Pour orienter le consommateur, certaines organisations ont créé des labels. Elles publient des listes rouges sur lesquelles figurent les composants interdits, d'autres des listes blanches où figurent les composants autorisés pour la fabrication de cosmétiques naturels.  
 
Le terme "naturel" a pénétré l'univers du marketing. Son emploi n'est régi par aucun organisme contrairement au terme "biologique" qui est régi par des organismes de certification. La mention "bio" garantit l'utilisation d'un certain pourcentage d'ingrédients biologiques que les produits doivent contenir.
 
Il faut préciser également que certains produits sont biologiques sans pour autant être certifiés par un organisme. En effet, les forts coûts et la durée des délais pour l'obtention de la certification ralentissent les démarches de certains petits producteurs.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience