• Beauté
  • Astuces

Alerte, j'ai un bouton : dois-je le percer ?

Article par , le 19/09/2013 à 16h13 , modifié le 08/01/2015 à 11h16 0 commentaire

Question cruciale et existentielle : est-on autorisée à toucher nos boutons disgracieux ou est-ce un crime contre notre peau ? Sonia Merouane, Formatrice Experte Beauté Gatineau, répond à cette question.

Il trône au beau milieu de votre menton : imposant, douloureux, disgracieux. Et malgré les litres de maquillage étalés sur votre figure, et vos efforts pour le camoufler, vous le voyez encore. Comme s'il clignotait. Une seule envie alors : l'exterminer pour qu'il disparaisse, là, tout de suite, maintenant. Vous l'aurez compris : on parle ici d'un horrible bouton. Une imperfection parmi tant d'autres (malheureusement), qui gâche la vie de millions de femmes et d'hommes. Mais que faire dans ces cas-là ? Faut-il percer le bouton qui vous gâche la vie ? Ou le laisser en paix, en attendant qu'il s'évapore ? Sonia Merouane, Formatrice Experte Beauté Gatineau, répond à toutes nos questions.

1. Le percer, oui, mais dans certaines conditions

S'il s'agit de petits boutons blancs (et donc mûres), il est tout à fait possible de les percer. Mais attention à votre manière de procéder. Interdiction de le faire au beau milieu du métro, avec des mains sales, et par-dessus votre maquillage. C'est en effet le meilleur moyen d'avoir encore plus de boutons, le lendemain. Pour vous débarrasser, correctement, de votre imperfection, mieux vaut donc laver vos mains et débarasser votre visage de toute trace de make-up. Bref, être dans de bonnes conditions d'hygiène. Enroulez ensuite un mouchoir autour de chacun de vos index. Puis procédez à l'extermination de votre bouton, et essuyez délicatement à l'aide des mouchoirs. N'oubliez pas de laver la zone concernée, à la fin. Pour éviter une propagation de boutons à cause d'éventuels résidus résultant du perçage de votre bouton.

2. Le laisser, s'il s'agit d'un microkyste
Il faut d'abord savoir faire la différence entre un microkyste et un comédon. Pour résumer, un microkyste se manifeste par une surélévation de la peau, rouge et douloureuse, avec un diamètre assez conséquent. Il faut donc adopter un autre comportement vis-à-vis de ce type de bouton. Comprendre ici : il ne faut, surtout pas, le toucher ! Cela ne ferait qu'aggraver la chose. Car les microkystes disparaissent d'eux-mêmes, au bout d'un certain temps, et il est rare qu'il débouche sur un bouton blanc, prêt à être percé. Dans ce cas-là, mieux vaut donc appliquer, sur le microkyste, un roll-on asséchant, un peu de masque purifiant ou de l'argile, pour l'assainir. Et bien entendu, il faut ensuite attendre qu'il s'en aille, de lui-même. Plus facile à dire qu'à faire, me direz-vous, mais bien meilleur pour votre peau.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience