Comment réaliser le parfait smoky eye coloré ?

Article par Virginie GONÇALVES , le 22/10/2012 à 10h41 , modifié le 08/01/2015 à 11h08 0 commentaire

Le regard charbonneux est une nouvelle fois la star de l'automne. Mais cette saison, le traditionnel oeil fumé noir se fait voler la vedette par des couleurs plus tendances. Mode d'emploi pour un smoky eye coloré facile.

La bonne couleur
Si la technique du smoky eye peut se décliner dans n'importe quelle teinte, pour l'automne-hiver, on privilégie toutefois les couleurs foncées comme les classiques gris ou bruns. On ose aussi les différentes tonalités de violets, prunes, bleus et verts, pour un maquillage plus mode, ou même du kaki, la couleur tendance de la saison.
 
Parmi ce vaste choix de couleurs, comment savoir laquelle est faite pour nous ? Il n'y a en fait pas de règles. Désormais, tous les maquilleurs pros s'accordent à dire qu'aucune couleur n'est interdite à personne. Le maquillage est fait pour s'amuser, on peut tout se permettre. Toutefois, celles qui ne sont pas sûres d'elles et ont peur du beauty faux pas choisiront une couleur complémentaire à celle de leur iris. Ainsi, impossible de se tromper, ce sont elles qui mettent le mieux en valeur chaque couleur d'yeux. Pour les yeux bleus, ce sera des fards à paupières bruns, marron, cuivrés, dorés ou abricot. Les yeux verts opteront pour des dérivés du rouge : du prune, du mauve, du violet ou du rose. Quant aux yeux marron, ils peuvent tout se permettre car tout leur va ou presque, mais le bleu est particulièrement flatteur.
 
Les bons outils
Certains pro utilisent jusqu'à 5 fards à paupières pour réaliser un smoky. Les débutantes se contenteront de deux couleurs - une claire et une foncée -, ou trois fards différents - un clair, un moyen et un foncé de la même couleur - pour la technique un peu plus élaborée. Un crayon khôl, noir ou de la couleur choisie pour le maquillage, sera également nécessaire, le vrai smoky eye étant réalisé sur une base grasse. Enfin, il vous faudra deux pinceaux : un plat pour poser les fards et un arrondi pour les estomper. Le fini charbonneux et fumé venant en effet de l'estompage. Sans lui, pas de smoky.
 
La technique
Après avoir appliqué une base à paupières pour maximiser la tenue du maquillage, tracez un gros trait de khôl au ras des cils sur la paupière mobile. Estompez la couleur vers le haut. Appliquez ensuite le fard foncé par-dessus avec le pinceau plat en tapotant, remontez jusqu'au creux de la paupière. Pour créer le halo du smoky, posez ensuite la même ombre le long du ras de cil inférieur. Si on a choisi de n'utilisez que deux fards, on estompe la teinte foncée seule en dégradant la couleur vers le sourcil et l'extérieur de l'oeil. Si on possède une teinte moyenne, on la dépose dans le creux de la paupière puis on fond les deux couleurs ensemble. Veillez à bien estomper sur les bords pour apporter le fini fumé. Enfin, appliquez le fard clair irisé sous l'arcade sourcilière et dans le coin interne de l'œil pour apporter de la luminosité au maquillage.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience