Tendances coiffures printemps-été 2010 : le bob revisité de Jean-Marc Maniatis

Article par Karima Peyronie , le 23/03/2010 à 13h43 , modifié le 08/07/2010 à 11h11 0 commentaire

Vous vous rappelez la coupe au bol des années 80 ? Celles que vous n'assumiez pas sur les photos de classe ? Et bien sortez vos vieux albums photos car comme la mode est un éternel recommencement, la coupe au bol fait son grand come back ! La Miou Miou des années 2000 qui sommeille en vous peut enfin s'exprimer, sans être prise pour une ringarde.

Pour qui ?

Pour les nostalgiques de l'ancienne époque ou bien les modeuses ultra averties du revival 80's qui sévit sur la planète fashion. Quoi qu'il en soit, il faut oser assumer une coupe de cheveux tellement classique qu'elle en devient futuriste. Les visages fins et ovales arboreront plus volontiers cette coupe qui laisse apprécier les maxillaires et menton (donc ils ne peuvent pas être trop prononcés). À déconseiller également pour les visages trop ronds ou les mentons pas assez marqués, au risque de faire grossir davantage les traits. En revanche, il n'y a pas d'âge pour assumer la coupe au bol version 2010, tout se jouera dans l'accessoire, la tenue vestimentaire et le maquillage, pour éviter d'être ringardisée.
 
La bonne coupe 

Pas la peine d'être une femme de Mireille Mathieu pour s'initier, bien au contraire ! Même si la coupe est structurée, elle doit rester aérienne. On comprend alors mieux la subtilité du travail d'orfèvre du coiffeur qui coupe en mèche à  mèche très fine, créant ainsi du volume et évitant toute démarcation dans les longueurs. La couleur est à la base un châtain naturel qui est ensuite retravaillé un ton plus foncé. Le tout est d'accentuer la profondeur de la couleur en toute transparence.
 
Le bon maquillage

Résolument un vrai « nude » qui s'efface au profit de la brillance de la couleur. Le teint doit être impeccable, travaillé au fond de teint crème et à la poudre minérale. Les sourcils ne sont pas dessinés mais au contraire laissés un peu en bataille. Le regard est souligné avec finesse et justesse au coin externe par un taupe ou un violine, et le mascara est discret pour éviter les paquets. La bouche se pare d'un vieux rose, ou d'un beige sans effort de contour des lèvres au crayon ou pinceau. 
 
La variante

On plaque tous les cheveux en arrière, et derrière les oreilles pour varier les plaisirs et laisser quelque fois entrevoir ses yeux. Attention, cette coupe se travaille plutôt sur cheveux raides et fin, et doit être entretenus régulièrement pour éviter les repousses rebelles. 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience