• Beauté
  • Cheveux

Mes cheveux en hiver : quelle coiffure sous mon bonnet ?

Article par Albane Levêque , le 08/02/2010 à 15h20 , modifié le 22/02/2010 à 15h33 1 commentaire

Bonnets, chapkas, bérets, toques et autres chapeaux, comment les porter la tête haute et en faire les accessoires fashion de notre hiver sans maltraiter notre brushing, nous filer une coupe en pétard, hérissée de cheveux électriques, ou une triste tignasse raplapla ? Nos conseils de pros pour passer l'hiver la tête bien au chaud et en beauté.

Côté coiffure

Première solution : tout lâcher ! On laisse sa chevelure libre comme l'air, enfin presque, lâchée mais subtilement apprivoisée. L'idée c'est que les longueurs ressortent du chapeau avec un volume boosté. Pour un effet plus travaillé : on  mise sur la texture avec un résultat dégradé, ondulé, bouclé, ou même vaporeux. Les coupes mi-longues et courtes laisseront les pointes se répartir de part et d'autre du visage voire rebiquer vers l'arrière.
 
Deuxième option : coiffure stratégique.  Et qui dit stratégique dit impérativement une composition basse, dans la nuque. Pas d'inquiétudes, ça nous laisse quand même une belle palette de possibilités. Sans compter les multiples jeux avec les asymétries. Un chignon décalé, c'est la solution idéale sous un béret. Et pour contraster avec le côté sage d'une simple queue de cheval ou d'une natte, et les attache de manière lâche, sur le côté, comme dans les défilés. Et pour l'effet sophistiqué on entoure la base avec une mèche.
 
Dernière hypothèse : cacher notre belle crinière  sous un bonnet oversize ou une chapka. L'astuce : on enroule les longueurs qu'on remonte en gardant du mou, et on les pince en hauteur. On libérera le tout dans un tomber aérien en se découvrant. Effet surprise garanti.
 
Adeptes des franges  et mèches sur le côté, on pose son couvre chef à peine en arrière pour ne pas aplatir le mouvement. Résultat, on reste naturelle, on affirme son style, on souligne son visage tout en mettant en valeur le bel accessoire de mode qui trône là-haut sur notre tête.


Côté soins cheveux

Pour ne pas ruiner tous ces efforts hautement esthétiques au moment fatidique du lever de chapeau, on oublie les coiffures trop tirées et les volumes. L'essentiel, c'est de garder de la fluidité pour échapper aux arrivées ébouriffées.

Vous ne comptiez pas utiliser de gel, de mousse, ni de laque. Parfait, ne changez rien, parce là-dessous ça risque d'être l'ambiance carton-pâte assurée ! On fonce sur les soins hydratants qui évitent cette maudite électricité statique qui pourrait mettre à mal notre potentiel glamour. A ce propos, surtout pas de rinçage à l'eau froide en hiver, l'écart de température est fatal et favorise ce problème.

Pour imposer un peu de discipline et éviter les frisottis, on préfère les crèmes et les laits coiffant qui savent rester légers. A l'inverse, halte aux sérums et autres huiles trop riches pour l'hiver et qui ont tendance à vite regraisser vos cheveux, déjà que sous un bonnet ils ont ce fâcheux penchant... Enfin, on opte pour un modèle plutôt ample, on le porte sur le haut du crâne, et nous voilà parées pour devenir les plus belles des têtes chapeautées !
 
Merci à Mickaël du salon de coiffure Jean-Louis David de la rue Saint-Antoine à Paris.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience