• Beauté
  • Cheveux

La chute saisonnière des cheveux ? Une idée reçue !

Article par , le 23/08/2013 à 19h10 , modifié le 04/09/2013 à 14h34 0 commentaire

Vous pensez vos cheveux sensibles aux saisons et aux variations de températures ? Que nenni ! Il s'agit en fait d'une simple idée reçue. Décryptage.

Vos cheveux tombent par poignées et vous commencez à paniquer ? Pour vous rassurer, vos amies ne cessent de vous répéter : "Mais ne t'inquiète pas, c'est tout à fait normal, c'est à cause du changement de saison." Biiiiiiip (bruit de buzzer) : grossière erreur. La chute de vos cheveux n'est aucunement liée aux variations de température et aux saisons. Comme l'indique Catherine Chauvin, directrice de l'Institut René Furterer, qui a répondu à nos questions : "On parle de chute réactionnelle, et non de chute saisonnière. Dire le contraire, c'est faire un raccourci. Car c'est beaucoup plus compliqué que ça".

Elle explique en effet : "Souvent, on a eu une grosse fatigue, un stress important, avant l'été. Juin, juillet et août passent. Et les cheveux commencent à tomber en septembre". Pourquoi une telle réaction, tant de temps après ? Tout simplement parce que le "bulbe du cheveu, une fois mort, reste encore trois mois dans le cuir chevelu avant de tomber".

Aucun lien donc, avec la rentrée et l'arrivée de l'automne. Il s'agit en fait d'effets secondaires, liés à différents facteurs, qui ne se manifestent pas immédiatement. Quels sont-ils ? "Stress, fatigue, période de grossesse ou encore choc émotionnel" répond Catherine Chauvin. La chute réactionnelle du cheveu peut également être liée à un problème vasculaire (microcirculation au niveau cuir chevelu) ou nutritionnel (carences, régime alimentaire).

Que faire, dans ce cas ? "Un diagnostic du cheveu", pour déterminer la cause exacte du problème, et trouver le traitement adéquat. Car la chute réactionnelle du cheveu est, avant tout, lié au cuir chevelu. "Prenez une plante, pour qu'elle ait de belles fleurs, il faut que la racine se trouve dans une terre fertile et saine. Eh bien, c'est pareil pour vos cheveux" illustre Catherine.

Rassurez-vous toutefois, si vous perdez entre 50 et 100 cheveux par jour, vous n'avez pas à vous inquiéter. Il s'agit d'un phénomène tout à fait normal.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience