• Beauté
  • Cheveux

Enquête cheveux : pourquoi va-t-on chez le coiffeur ?

Article par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 13/11/2013 à 18h46 , modifié le 13/11/2013 à 19h24 0 commentaire

Une récente étude a montré quels rapports les femmes entretiennent avec leur coiffeur. Une bonne occasion de savoir ce qui nous préoccupe le plus en ce qui concerne notre crinière.

Qu'est ce qui, au juste, nous pousse à nous rendre chez le coiffeur ? Privilégie-t'ont la technique sur la coupe ou l'inverse ? Qu'est-ce qui, dans le fait de nous rendre au bac nous séduit ? Autant de question auxquelles le site féminin Le Journal des Femmes.com a souhaité répondre en collaboration avec le salon Mondial Coiffure Beauté. Autour d'une enquête intitulée Mon Coiffeur et Moi, réunissant près de 2200 personnes, les préférences des femmes en matière de coiffures ont été triées à la lettre. Résultats ? Pas de quoi se faire des cheveux blancs, heureusement pour nous. De l'autre côté du miroir, 500 coiffeurs professionnels ont répondu à un second questionnaire intitulé Vous et votre coiffeur.
 
Consommatrices comme professionnels s'accordent (à respectivement 83.7% et 76%) pour dire que le critère à privilégier dans le choix d'un salon de coiffure, est celui d'avoir la certitude d'y recevoir un diagnostic personnalisé. Le sensation de se sentir unique et de pouvoir obtenir une coupe ou coloration qui leur collera à la peau rassure les clientes et leur donne le sentiment de dépenser leur argent de manière positive.
Une compétence en visagisme est également importante pour les femmes, qui sont 73.4% à en faire un critère de choix. Les pros de la coiffure, l'estiment important à 42% seulement, privilégiant, pour 45%, la capacité à réaliser une technique de coupe ou de coloration pointue. Une bonne expérience dans la technique des lissages est également apprécié, le lisse étant très à la mode ces dernières années.
Pour 50% des deux groupes, venir chez le coiffeur doit être un vrai plaisir, et non pas une nécessité. Seules 36.2% des consommatrices en font un critère pour se rendre dans un salon (pour faire retoucher leurs racines et couper leurs pointes par exemple). Etonnamment, seules 14% seulement des femmes interrogées avouent aller chez leur coiffeur pour se remonter le moral.
25% des pros seulement estiment que leurs clientes ne vient pas pour se détendre, mais seulement parce qu'elle n'a pas le choix.
Pour les femmes comme pour les coiffeurs, le critère le moins déterminant dans le choix d'un salon est celui de la vente de produits. Elles ne sont que 1.4% à en faire un atout, contre 11% des coiffeurs. Des résultats qui s'avèrent logiques, car on peut se fournir dans d'autres types d'enseignes (grandes surfaces, parfumeries, parapharmacies...) et surtout, acheter dans un salon sans le fréquenter en tant que cliente.
 
Persuadés que l'ambiance générale d'un salon contribue fortement à détendre les clientes et à fidéliser leur clientèle, les coiffeurs prennent de plus en plus en compte la décoration des lieux. De même, ils multiplient les services complémentaires liés à la beauté (service de soins en institut, épilations, manucure...) pour permettre à leurs clientes de profiter de plusieurs prestations lors d'une même visite. Un gain de temps précieux à leurs yeux, une source de revenus supplémentaires pour les coiffeurs.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience