• Beauté
  • Beauté de Stars

Miss France 2014 : leur hantise ? la coupe au carré !

Article par , le 27/11/2013 à 12h21 , modifié le 28/06/2014 à 13h30 0 commentaire

Avant de s'envoler pour le Sri Lanka, les 33 prétendantes au titre de Miss France 2014 sont passées entre les mains des coiffeurs Saint Algue. Appréhension et stress étaient au rendez-vous. Car les candidates craignaient les coups de ciseaux...

Droites, leurs écharpes sur l'épaule, sourire crispé sur les lèvres, les 33 prétendantes au titre de Miss France 2014 (voir notre diaporama : Miss France 2014 : Découvrez les photos des 33 Miss en compétition) prennent place dans le salon Saint Algue, réquisitionné pour leurs besoins. L'étape relooking est lancée. Le stress est palpable, à en juger par le regard perdu des candidates, qui observent les coiffeurs avec attention. Elles sont passées au crible, une à une, par l'experte beauté et directrice artistique Saint Algue, Cathy Monnier, qui s'occupe des Miss en devenir depuis des années.
 
Tout au long des diagnostics, les Miss tremblent à l'idée de voir leur chevelure raccourcir. A l'instar de Miss Limousin, qui n'imagine pas avoir des cheveux courts : "j'ai les cheveux longs et j'ai peur qu'on les coupe au niveau des épaules". Elle n'est pas la seule. Miss Ile de France, elle, garde un mauvais souvenir de ses précédents passages chez le coiffeur : "j'aime énormément ma longueur mais je stresse un peu car les coiffeurs ont tendance à trop couper." Même inquiétude chez Miss Aquitaine : "je ne me suis pas coupée les cheveux depuis trois ans. J'ai toujours eu les cheveux longs, le court ne me va pas." Miss Franche Comté fait, elle aussi, partie des réticentes : "je me coupe très rarement les cheveux, même les pointes." Miss Centre paraît, quant à elle, un peu plus détendue : "J'ai l'habitude de passer entre les mains des coiffeurs car je sers de modèle de coiffure."
 
Cathy Monnier, elle, plaisante pour détendre l'atmosphère : "On a dit : toutes un carré plongeant, c'est bien ça ?". Les Miss la regardent, inquiètes. Puis Cathy s'esclaffe. Soulagées, les prétendantes se détendent. Et écoutent les différents diagnostics prodigués. Soins, léger dégradé et mèche en M pour dégager leur visage, les changements s'arrêtent là. Voilà qui les apaise. Miss Languedoc, pourtant, n'aurait pas été gênée par un tel changement : "je n'ai pas tellement la hantise d'un carré. J'aime bien les cheveux assez courts. Et j'aime le carré plongeant." L'exception qui confirme la règle.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience