• Beauté
  • Beauté de Stars

Inna Modja : les secrets de sa coiffure

Article par Saliha Hadj-Djilani , le 19/10/2012 à 11h23 , modifié le 19/10/2012 à 11h36 0 commentaire

La pétillante Inna Modja a de très beaux cheveux afro naturels qui lui donnent un look ultra-tendance. La chanteuse nous a expliqué pourquoi elle a adopté cette coiffure et comment elle l'entretient " plusieurs heures par semaine ".

Ses cheveux afros naturels
« J'ai commencé à laisser mes cheveux à l'état naturel -donc crépus- il y a plus de 8 ans. Il n'existait pas un seul blog sur le sujet. A l'époque, la plupart des filles noires avaient recours à des tissages ou à des défrisages. D'ailleurs, mon look choquait beaucoup les autres filles noires dans la rue. On me disait souvent « Tu devrais aller te coiffer ! » ce qui voulait dire « Va lisser tes cheveux ». Mais je ne les écoutais pas, j'étais bien comme ça. Pour moi, c'était naturel car ma mère ne s'était jamais défrisé les cheveux et mes cinq sœurs ne se défrisent pas non plus. Alors je trouvais ça normal de me balader avec mes vrais cheveux. Je me suis défrisée trois fois mais je préfère garder mas chevelure dans sont état naturel. Aujourd'hui, on peut faire ce qu'on veut avec des cheveux crépus. Si on les veut raides, on fait un brushing, si on les veut ondulés, c'est possible, et si on les veut crépus, on les garde tels quels ! Mais attention, les cheveux afros naturels demandent beaucoup d'entretien au quotidien. Il ne faut pas s'y mettre si on n'est pas prête à leur consacrer plusieurs heures par semaine... Par exemple, avant de me coucher, je suis obligée de faire des petites tresses si je ne veux pas me retrouver avec des cheveux emmêlés le matin. Ce qu'il faut bien comprendre c'est qu'aujourd'hui, grâce la diversité des bons produits qui existent sur le marché, la femme noire a le choix : elle peut garder ses cheveux naturels et les coiffer comme elle le veut. Elle ne se sent plus obligée de les défriser ou de faire un tissage.»

 

Les soins qu'elle utilise
« Les cheveux afros sont les cheveux les plus fragiles du monde. Ils demandent donc beaucoup de soins.
Au quotidien, j'utilise pas mal de produits naturels nourrissants, comme du beurre de karité que je fais venir du Mali, de l'huile d'argan, de l'huile de coco pour les hydrater. Je les lave avec le shampooing et l'après-shampooing de la gamme Supreme Oil de Mizani. Je les démêle au doigt pendant l'après-shampooing puis je les rince. Je vaporise alors, sur mes cheveux essorés, un spray à l'aloé vera d'Oyin, une marque américaine bio. Ensuite, je les hydrate avec la crème Curl de Mizani, puis je mets un peu d'huile Supreme Oil, à la fin, car elle permet de garder l'hydratation. Le soir, je me fais des petites tresses, qu'on appelle des « twists ». Ce sont des tresses à deux bras qui permettent d'avoir de belles ondulations quand on les défait le matin. Elles permettent de détendre les cheveux, ce qui les rend plus longs et leur donne plus de volume. De temps en temps, je fais des ‘wash and go', c'est-à-dire que je ne fais pas de tresses et je les sèche directement. A ce moment-là ils rétrécissent car ils sont beaucoup plus bouclés. Ils perdent la moitié de leur volume ce qui permet aussi de changer de tête. Mais je ne fais pas trop souvent de ‘wash and go' car mes cheveux s'emmêlent beaucoup plus facilement que lorsque j'ai fait des tresses au préalable. »

 

Découvrez également les secrets de beauté d'Inna Modja

 

Retrouvez tous les derniers titres d'Inna Modja dans son album « Love Revolution ».

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience