Vrai/faux sur le plaisir : Les femmes clitoridiennes sont plus nombreuses que les femmes vaginales

Article par Clémence ORCEL , le 24/08/2009 à 09h00 , modifié le 14/09/2009 à 12h23 0 commentaire

Petit bouton, grand plaisir ! Le clitoris vous procure des sensations bien plus fortes que ce que vous ressentez lors d'un rapport vaginal ? Pas de panique, vous êtes nombreuses dans ce cas là.


C'est vrai. 80% des femmes auraient besoin d'une stimulation clitoridienne pour atteindre l'orgasme. Elles sont donc largement majoritaires.
Mais si l'orgasme clitoridien est plus facile à atteindre, certaines, moins nombreuses, affirment éprouver autant, si ce n'est plus, de plaisir aux stimulations vaginales. L'un n'exclue donc pas toujours l'autre.

Femme clitoridienne ou femme vaginale, d'après les spécialistes, le débat est dépassé. L'orgasme clitoridien serait en fait le révélateur et l'initiateur de l'orgasme vaginal. L'un se provoque relativement facilement, tandis que l'autre tarde souvent à venir.

Alors que l'acte de la pénétration est quasi innée chez l'homme, celui-ci a souvent plus de mal à "apprivoiser" le clitoris de sa moitié. Partie très sensible, elle doit être stimulée avec douceur et agilité.

Anatomiquement, il n'y a pas de prédisposition physique expliquant qu'une femme soit clitoridienne, vaginale ou même anale. C'est une question de préférence mais aussi de savoir-faire. Messieurs, à bon entendeur...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience