Vrai/faux sur le plaisir : L'usage du préservatif diminue le plaisir

Article par Clémence ORCEL , le 24/08/2009 à 09h00 , modifié le 14/09/2009 à 12h23 0 commentaire

Indispensable pour se protéger contre le virus du sida, les hépatites et les IST, le préservatif n'en reste pas moins contraignant. Un mal pour un bien...


C'est vrai. Hommes et femmes s'accordent sur ce point : c'est plus agréable de faire l'amour sans préservatif. Les sensations ne sont pas les mêmes avec ou sans, le confort, le contact des corps n'est pas total.

Cependant, en utilisant du lubrifiant et en achetant les gammes de préservatifs les plus récentes, l'inconfort devrait être minime. Certains préservatifs sont très fins, ils transmettent mieux la chaleur du corps, vous en oubliez presque qu'ils sont là !
On en trouve même des aromatisés (fraise, banane, chocolat, etc), des nervurés, certains ont des picots, d'autres retardent l'éjaculation, pour des sensations nouvelles...

Le préservatif vous permet aussi de ne pas vous sentir stressés. L'angoisse de tomber enceinte ou de contracter une maladie sexuellement transmissible n'occupe pas votre esprit. Vous pouvez vous consacrer entièrement au plaisir et laisser libre-court à votre excitation. Il est aussi une preuve de respect mutuel.

Et sans oublier que le préservatif peut être un objet érotique... Plutôt qu'une interruption en pleine action, il peut représenter une invitation aux caresses et aux jeux coquins lorsque la femme prend l'initiative de le mettre en place. Alors, pas d'excuse qui tienne : sortez couverts !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience