Toutes les questions taboues sur le vagin : je suis impénétrable...

Article par Clémence ORCEL , le 28/10/2009 à 19h55 , modifié le 03/02/2010 à 16h59 0 commentaire

Le vaginisme : le cauchemar quotidien de certaines femmes. Souffrant de spasmes involontaires qui rendent la pénétration impossible ou douloureuse, elles ont une vie sexuelle limitée. Zoom sur un dysfonctionnement qui met l'amour à mal...


La forme la plus fréquente de vaginisme est primaire : elle débute avec la vie sexuelle d'une femme. Dès les premières tentatives, la pénétration est impossible. Pourquoi ? Lors d'une tentative "d'intrusion", l'orifice vaginal se referme par un mécanisme réflexe totalement involontaire. Les responsables seraient donc les muscles péri-vaginaux.

Afin d'éliminer une cause organique, un examen gynécologique est nécessaire. Il est donc indispensable afin de vérifier que le problème ne vient pas d'une anormalité physique. De plus, votre gynécologue pourra vous donner des conseils pour vous débarrasser de votre vaginisme et pour comprendre ce qui le provoque. Parlez-en, n'ayez pas honte !

D'où vient le vaginisme ? Qu'est-ce qui le déclenche ? Les raisons potentielles sont nombreuses. Par exemple, il peut s'agir d'un refus ou d'une phobie inconsciente de la sexualité. L'éducation rentre aussi en compte. Vos parents vous ont éduqué de manière très stricte et le sexe était réprimé et totalement banni des conversations ? Vous associez peut-être des sentiments de dégoût ou de honte au sexe, ce qui provoque le "blocage".

L'origine peut aussi être traumatique, lorsqu'une femme a, par exemple, subi des abus sexuels. Autre possibilité : une mauvaise connaissance de son propre corps. Dans ce cas là, une meilleure information sexuelle et pourquoi pas une sexothérapie peuvent très vite régler le problème.

Aucune de ces raisons ne vous concerne ? Peut-être s'agit-il de trouble de la sexualité, d'une crainte de la douleur, de tomber enceinte, ou d'une incompatibilité avec votre partenaire. Quelle que soit la raison, il est largement conseillé de consulter un sexologue si vous souffrez de vaginisme. Et ne désespérez pas, même si le chemin est parfois long, le vaginisme se guérit !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience