• Amour
  • Sexe

Sexualité : l'anulingus, ce qu'il faut savoir

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 09/01/2010 à 21h37 0 commentaire

L'anulingus est joliment appelé pétale de rose. Le sexe se pratique avant tout mais il faut aussi en connaître certains termes... Enfin, ce n'est pas comme si non plus vous alliez en parler dans votre prochain dîner en ville ! Quoi que...

Alors, c'est quoi l'anulingus ? C'est un terme assez moche pour désigner la stimulation par la langue de l'anus ou du périnée. On l'appelle aussi de façon plus poétique "le pétale de rose" ou "la feuille de rose". Ouf ! C'est quand même plus facile à demander ou à proposer à son (sa) chéri(e) ainsi. Explication par le petit trou de la lorgnette (sans mauvais jeu de mot, ce n'est pas notre genre, ici !).

L'anus et le périnée sont des régions voisines très riches en récepteurs nerveux, donc hautement érogènes. S'ils ne sont pas non plus aussi rapides à répondre à la stimulation que les organes génitaux masculins et féminins, il leur faut un peu plus de temps pour réagir. Un tiers de la population pratiquant régulièrement la sexualité anale pourrait atteindre l'orgasme par cette voie, surtout s'il y a pénétration anale. À part blocage déterminant pour bannir l'anulingus, cela vaut sans doute la peine d'être essayé.

L'anulingus, une pratique à risque ? Bon, soyons clairs. L'anulingus, il faut le sentir dans l'absolu mais aussi avec son partenaire. Cette pratique laisse supposer un contact d'une grande intimité avec des parties qui servent ordinairement à des choses un peu moins glamour : autant dire que nous vous conseillons une hygiène impeccable de la zone sous peine de dégoûter Jules ou Juliette de façon rédhibitoire. Il faut aussi que vous vous sentiez sûre de l'hygiène de votre partenaire. Pour ce faire sans pour autant lui demander tout de go s'il a pris un bain dernièrement, vous pouvez en proposer un avant vos ébats. Voire carrément commencer les ébats sous la douche ou dans le bain.
 
Notre conseil
Attention aux MST lors de la pratique d'un anulingus, qui est une relation sexuelle comme une autre ! On ne veut pas doucher votre enthousiasme mais une bonne douche, justement, ne permet par l'éliminer toutes les sécrétions fécales ni même un lavement d'ailleurs. Or celles-ci contiennent des virus et bactéries. La seule protection efficace, c'est la digue dentaire, une sorte de préservatif pour bouche. À trouver dans tous les bons sex-shops, en particulier sur Internet pour la discrétion, si vous le souhaitez !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience