• Amour
  • Sexe

Sexologue, un expert vous dit tout !

Article par Hortense Dormoy , le 26/07/2011 à 19h08 , modifié le 26/07/2011 à 19h13 1 commentaire

Perte de désir, blocages sexuels ou insatisfaction lors des rapports sont les raisons principales qui poussent de nombreuses personnes à se rendre chaque année chez un sexologue. Le rôle de ce thérapeute ? Aider les gens qui sont dans une souffrance face à leur sexualité, apporter des réponses adaptées à chacun. Sujet tabou parce qu'il s'agit de l'intimité, se rendre chez un sexologue peut sembler humiliant. Et pourtant, il ne faut pas attendre que la situation s'envenime pour consulter... Plurielles.fr a interrogé Michèle Smadja, psychiatre et psychosexologue clinicienne à Paris.

Qu'est-ce qu'un sexologue ?
MS : Un sexologue est un thérapeute présent pour aider à surmonter les troubles sexuels. C'est un médecin, qui peut-être généraliste, gynécologue, psychologue ou psychiatre.
La sexologie est étudiée lors d'une formation universitaire spécialisée en trois ans. Il n'existe pas en France de diplôme de sexologue à part entière.

Qui se rend chez le sexologue et pour quelles raisons ?
MS : Je reçois aujourd'hui autant de femmes que d'hommes.
Les femmes viennent me voir en grande majorité à cause de troubles du désir. J'en reçois aussi pour problèmes de vaginisme, douleurs lors de la pénétration ou baisse de la libido.
Chez les hommes, les deux causes principales de consultation sont les problèmes d'érection et l'éjaculation précoce.

Faut-il venir en couple ?
MS : Il n'est pas obligatoire de venir en couple, il faut faire ce que l'on a envie et surtout ne forcer personne à venir nous rencontrer. Mais il est préférable de venir à deux, la sexualité est une affaire de couple, si l'un a un problème, l'autre le vit également !

Quel âge ont les gens qui viennent à votre rencontre ?
MS : La moyenne d'âge est de 30-40 ans mais je reçois aussi des couples bien plus jeunes qui en sont au tout début de leur sexualité et qui font cette démarche intelligente de venir parler de leurs problèmes. Et puis, j'ai bien évidemment des patients bien plus âgés, ça peut aller jusqu'à 70, voire 80 ans !

Les personnes sont-elles toujours aussi réticentes à venir consulter ?
MS : De nombreuses personnes ont été éduquées dans une société où on ne parle pas de l'intime à l'extérieur, où c'est un sujet casi tabou. On ne peut pas dire que les personnes qui poussent la porte de mon cabinet ont honte de consulter, mais elles sont au départ très pudiques, gauches dans leurs réponses. Elles n'osent pas et c'est compréhensif. A nous de les mettre à l'aise, de les rassurer et de leur rappeler que nous sommes nous aussi soumis au secret professionnel.

Comment les aider à retrouver une sexualité épanouie ?
En apportant des réponses. Mon souhait de sexologue est d'aider le patient à reprendre confiance en lui en lui apprenant à mieux connaître son corps et à lever ses angoisses.
Les séances sont faites pour rétablir l'entente intime du couple. Normalement, après quelques visites seulement, le plaisir et l'envie de faire l'amour doivent être revenus. Mais il n'y a pas de remèdes miracles donc la durée de la thérapie dépend de l'évolution du patient.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience