Sex toys écolos : le business

Article par Margaux S. , le 19/10/2009 à 13h08 , modifié le 19/10/2010 à 11h09 0 commentaire

L'étiquette "écologie" est souvent synonyme d'un prix plus élevé qu'un produit qui ne l'est pas. Alors le sexe écolo est-il un nouveau business ? Les fabricants ont-ils flairer un nouveau secteur porteur ? Tour d'horizon d'un nouveau business...

Ils sont nombreux à surfer sur la vague verte des gadgets écolos : Fun Factory, Babeland, LoveHoney... Et ils auraient torts de s'en priver ! Tous ces fabricants l'ont bien compris, se faire plaisir sans en avoir à en rougir, voilà un argument de choc.

Aujourd'hui les industriels rivalisent d'ingéniosité et proposent des joujoux érotiques garantis non toxiques comme les dildos en verre et pyrex, des vibros en silicone et des cockrings en acier chirurgical. De quoi s'amuser sans risque !

On peut justement penser que ces petites prouesses environnementales coûtent beaucoup plus chères que leur consoeurs moins soucieuses de notre planète ... Mais là encore l'ingéniosité des fabricants semble éviter l'écueil. En effet la plupart de ces objets sont peu ou pas plus onéreux que des produits classiques. Et pour certains d'entre eux, une partie de leur prix est même reversée à des associations qui œuvrent pour l'environnement. Exemple avec Lovehoney qui propose de reprendre votre vieux vibromasseur et de vous en offrir un nouveau à moitié prix. Et encore mieux : il le recycle à votre place !

Petit beymol toutefois pour les produits dérivés du genre bougies et huiles de massage, dont le coût restent parfois rédhibitoire...

L'offre ne manque donc pas et les ristournes sont nombreuses pour vous inciter à un acte citoyen... Alors quoi de plus de naturel que de se lancer tenter par la vague verte... et ce, jusque sous nos couettes !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience