Sexualité : quand la panne survient

Article par Laurence B. , le 11/04/2007 à 17h58 , modifié le 02/03/2009 à 15h21 1 commentaire

Face à une panne au lit avec Monsieur, les femmes ont des réactions diverses selon leur âge, leur expérience, le caractère de leur partenaire.

Là encore, les différences d'attitudes entre les générations sont assez flagrantes. Certes, le risque de dysfonctionnement érectile est plus fréquent à partir de 50 ans, mais n'est toutefois pas inexistant chez les jeunes hommes. 7 % des femmes de moins de 35 ans avouent avoir déjà connu un partenaire confronté à ce problème.

"On remarque, précise Marie-Hélène Colson, que dans cette situation, la réaction des femmes est différente selon la tranche d'âge, même si celle-ci reste toujours bienveillante. Entre 55 et 64 ans, une panne sexuelle prend plus d'importance, car le couple traverse souvent une période de remise en question, parfois de crise, où l'on voit aussi apparaître des soucis de santé. Chez les hommes plus âgés, c'est le vieillissement qui est en cause lors d'un trouble de l'érection, chez les plus jeunes, c'est surtout le stress."

Ce sont les femmes qui poussent leur partenaire à consulter, certainement parce qu'elles-mêmes sont plus habituées à le faire. Mais cette démarche reste quand même difficile à entreprendre pour les hommes. Un problème d'érection reste encore un sujet tabou et entre la première panne et la prise en charge, il peut parfois se passer plus de deux ans.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience