• Amour
  • Sexe

Point G : mythes et réalités

Article par Bénédicte Flye Sainte Marie , le 09/01/2013 à 19h12 , modifié le 07/01/2015 à 17h50 0 commentaire

Il intrigue autant qu'il divise. Car certaines auront vite fait de le repérer quand d'autres passeront leur vie à le chercher. Mais que sait-on (vraiment) du point G et que ne faut-il pas croire le concernant ? Petite leçon en cinq chapitres...

Il peut se situer un peu partout dans le vagin


VRAI et FAUX
Mesdames, mesdemoiselles, sachez que la science a longuement planché sur la question. Chez la plupart d'entre nous, le point G semble se situer, en terme de géographie intime, à environ deux centimètres et demi de l'entrée du vagin, point G que l'on identifie à sa physionomie bombée et à sa "texture" plus rugueuse que le reste de l'endroit... Mais comme cela varie en fonction de chaque femme, il peut aussi se trouver ( plus rarement) juste à l'entrée du vagin ou complètement au fond.


Certaines positions sont particulièrement favorables pour l'atteindre


VRAI
Vous avez bien écouté notre explication précédente ? Effectivement,pour atteindre ce fameux point G, certaines positions se révèlent plus favorables que d'autres. La levrette, où l'on est allongée sur le ventre et notre partenaire se situe au-dessus de nous ainsi que la cavalière où Monsieur est allongé sur le dos et nous, nous sommes placée à califourchon. Ca marche aussi très bien avec la variante de cette dernière, le chevauchement inversé. Si l'on mise sur un sex- toy, on s'oriente, pour les mêmes raisons, vers un modèle qui a une extrémité recourbée.


Rien ne sert de stimuler le clitoris en même temps


FAUX

Grossière erreur : si le clitoris a été au préalable réveillé par la main de notre homme, on augmente ses chances de décrocher le gros lot !


Toucher le point G donne envie d'uriner


FAUX
C'est la sensation qu'éprouvent beaucoup de femmes quand on s'aventure dans cette zone. Mais ce n'est qu'une impression... Alors vous pouvez vous laisser aller à l'extase sans vous exposer à ce type d'incidents gênants.


On peut opérer le point G pour le rendre plus réceptif


VRAI
Ce n'est pas une blague : l'amplification chirurgicale du point G existe bel et bien. Selon une étude médicale menée en France, elle se révélerait même très efficace pour augmenter le nombre d'orgasmes chez les femmes qui se plaignent de dysfonctionnements sexuels.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience