• Amour
  • Sexe

Le sexe au bureau : pour ou contre ?

Article par Maya Choppin de Janvry , le 09/08/2011 à 11h09 , modifié le 07/01/2015 à 17h53 2 commentaires

Mêler sexe et travail ? Le deal semble assez intéressant. En tout cas, c'est le fantasme numéro 1 des français. Mais si le sexe au bureau est a priori excitant, il peut s'avérer aussi très dangereux pour sa carrière et sa réputation. Zoom sur les pour et les contre.

Les pour

Avoir une « love affair » au bureau, c'est super excitant.
Il n'y a rien de plus aphrodisiaque que de transgresser un interdit, n'est-ce pas? Rendez-vous cachés, galipettes dans des endroits insolites, la peur d'être surpris rendent votre aventure sexuellement palpitante.

C'est une excellente pause dans un emploi du temps surchargé.
Mieux qu'une pause clope ou une pause café, avoir des relations sexuelles produirait des substances stimulantes pour la matière grise, diminuerait le niveau de stress et améliorerait la productivité. Alors pourquoi s'en priver ?

C'est pratique.
Vous avez une envie pressante de vous envoyer en l'air. Un coup de fil, un petit sms, un mail, un bon prétexte pour le voir et hop, le tour est joué. Attention tout de même à ne pas envoyer de mails coquins à partir de votre adresse pro.

Vous n'avez pas besoin d'être nickel.
On oublie les préparatifs d'une heure avant une soirée en amoureux, car le sexe au bureau c'est du « speed sex ». En règle générale, on finit rarement totalement déshabillée donc pas besoin d'une épilation zéro défaut.

On ne risque pas d'être virée.
Outre-Atlantique votre employeur peut exiger la révélation de vos idylles au bureau. En France, on respecte la vie privée. Donc vous ne serez pas licenciée pour avoir couché avec un collègue, sauf si cette relation nuit directement à votre travail.

Les contre

Vous pouvez vous faire griller par vos collègues.
Vous n'êtes pas la seule à utiliser la photocopieuse ou l'ascenseur. Donc méfiance. Choisissez aussi des lieux où il n'y a pas de caméras.

Vous serez victime d'une mauvaise réputation, surtout si vous vous tapez votre boss. Vous deviendrez la cible des ragots, on vous accusera certainement de coucher avec lui pour obtenir une promotion canapé. Vos amis du bureau s'éloigneront et vous vous retrouverez bien seule.

Ca peut nuire à votre carrière.
Si vous souhaitez mettre un terme à votre relation avec votre patron, il risque de vous en vouloir et de toute faire pour nuire à votre carrière. Si c'est lui qui y met un terme, vous risquez d'être démotivée et donc moins performante.

Si c'est vous la boss, on vous reprochera d'abuser de votre position hiérarchique pour parvenir à assouvir une envie sexuelle. N'oubliez pas que l'affaire Bill Clinton/Monica Lewinski a failli coûter son siège au président américain. Pire encore, on peut vous accuser de harcèlement sexuel. Donc un conseil : no zob in job !

Le corps à corps sur la photocopieuse, les galipettes dans l'ascenseur, c'est sûr que c'est plus exotique qu'un lit mais soyons honnête à moins d'avoir des talents acrobatiques, ça peut vite virer au cauchemar.

C'est une relation éphémère.
Sauf exceptions, Il est très rare de transformer la relation du bureau en une relation durable. Dans 60% des cas, l'entreprise est plutôt le terrain de relations courtes et furtives.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience