• Amour
  • Sexe

Le cybersexe : une nouvelle manière d'aborder le sexe ?

Article par Clémence ORCEL , le 16/07/2009 à 15h48 , modifié le 16/07/2009 à 15h50 3 commentaires

Forums pour adultes, sites pornographiques interactifs, photos explicites, séances sexys à la webcam : le sexe s'est installé sur la toile. Comment expliquer ce boom et peut-on parler d'une nouvelle forme de sexualité ?

Plus rien ne l'arrête
Le cybersexe connaît de plus en plus d'adeptes, jeunes, seniors, simples visiteurs, exhibitionnistes à leurs heures ou utilisateurs dits "compulsifs". Il faut dire que c'est facile : Internet est envahi par une déferlante de sites interactifs, de forums coquins et de blogs où sont postées des photos et des vidéos de pratiques sexuelles en tous genres.
De part et d'autre de la toile, les internautes font monter la température par webcam interposée, jouent à des jeux X virtuels, fantasment devant des femmes qui se trémoussent en direct, "juste pour eux". Vous l'aurez deviné, près de 95 % des amateurs de cybersexe sont des hommes. Tiens donc...
 
Une industrie florissante
Le cybersexe, c'est avant tout un business qui rapporte gros ! Bien que les sites payants fassent fuir une partie des internautes, d'autres, plus acharnés, n'hésitent pas à faire chauffer leur carte de crédits en même temps que le reste... Téléchargements de vidéos, abonnements en ligne à des revues pour adulte, salons de striptease en live, etc. Les chiffres ne cessent de grimper et les sites dédiés à ces pratiques doivent sans cesse élaborer de nouveaux services pour faire face à la demande croissante.
 
Partenaire particulier cherche partenaire particulière
"Débloquée, pas trop timide et une bonne dose de savoir-faire." Certains, moins attirés par cette machine à sexe sur commande et plus friands d'amateurisme préfèreront multiplier les rencontres sur des chats coquins et se donner du plaisir avec des "partenaires particulières". C'est le cas de Christophe, 27 ans : "Ce que j'aime le plus c'est me balader sur la toile et tomber sur une femme qui cherche des sensations fortes, comme moi, par plaisir, pas pour l'argent. On s'échange des photos, on se montre à la webcam, on fait monter la pression en se disant des choses salaces. J'adore ça, ça m'excite comme jamais !"
 
Du tactile au virtuel : une révolution sexuelle d'un nouveau genre ?
Batifoler par écrans interposés, ça n'a plus rien de compliqué, mais certains vous diront que ça n'a rien à voir avec une vraie bonne partie de jambes en l'air. L'amour, ça se fait à deux, et jusqu'à preuve du contraire, face à leur webcam, les internautes sont bien seuls avec leurs dix doigts. René, 48 ans, ne semble pas adhérer au cybersexe : "C'est de la masturbation pure et simple, hier un magazine de filles en tenues légères suffisait, aujourd'hui il faut des images, des sons. Mais au final, rien n'a changé, il n'est pas question d'échange, juste de plaisirs solitaires améliorés".
"Avec les technologies nouvelles, on a l'impression de s'offrir à l'autre, de se mettre à nu et d'atteindre l'extase à deux. Peu importe que ce soit virtuel, les effets jubilatoires sont les mêmes. Je peux même vous dire que j'ai pris plus de plaisir sur Internet que dans la vraie vie." La frontière entre tactile et virtuel est donc franchie, c'est en tout cas ce qu'affirme Alexandre, 33 ans, qu'on peut classer dans les utilisateurs acharnés, si ce n'est compulsifs...
Rien n'arrête le "progrès" ! Quand le virtuel fait le pari de rejoindre le réel, des sites d'un nouveau genre apparaissent : digitalsexsations.com et safesexplus.com. La nouveauté : la vente "d'objets du plaisir" à connecter on-line. Vibromasseurs, pompes aspirantes, exciteurs de tétons, la liste est longue ! Ces objets vous permettent de stimuler votre partenaire d'un simple clic de souris, quelle que soit la distance qui vous sépare. Magique !
 
Les dangers et les limites du cybersexe
Protégez vos enfants ! L'accès à tous ces sites se fait sans aucune difficulté, rien ne vous dit qu'à 13 ans il ne joue pas à la grande personne dans votre dos. Certains logiciels existent pour bloquer l'accès aux coins et recoins les plus "hot" de la toile. 
Prenez garde aux effets addictifs du cybersexe. Les utilisateurs compulsifs sont bien plus nombreux qu'on ne le pense et il se pourrait même que vous en fassiez partie... Les drogués du sexe sur la toile risquent de se couper de la réalité, de s'isoler, de détruire leur couple ou de passer à côté des vraies choses de la vie.
C'est bien beau d'avoir des fantasmes et de tenter de les assouvir sur un écran, mais les internautes risquent de déchanter lorsque viendra le retour à la réalité. Les rencontres sur Internet se soldent souvent par des déceptions cruelles. Vous imaginiez Vincent comme il s'était décrit : grand, musclé, avec un visage de jeune premier ? En réalité, il est petit, bedonnant et chauve. Aïe !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience