• Amour
  • Sexe

L'histoire du préservatif

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 08/05/2009 à 14h16 , modifié le 03/02/2010 à 17h00 0 commentaire

Le préservatif existe depuis l'Antiquité et a toujours eu pour vocation de protéger les hommes des maladies vénériennes. Au fil des siècles, il a sans cesse évolué pour prendre l'aspect qu'on lui connaît aujourd'hui : un étui de latex à la forme désormais familière.

L'invention du préservatif ne date pas d'hier et déjà en 3000 av. J.-C. les soldats égyptiens utilisaient des boyaux de mouton et de porc pour se protéger d'éventuelles maladies infectieuses.
En 1500 av. J.-C., la vessie de chèvre est utilisée comme préservatif et les Romains l'utilisent pour recouvrir leur sexe.
Déjà dans ces temps reculés, il est interdit à plusieurs reprises car on l'accuse d'inciter à la débauche et la luxure.
On retrouve plus tard d'autres sortes de préservatifs, dans les différentes civilisations : ainsi, le préservatif en lin aurait été utilisé pour protéger de certaines infections ou de piqûres d'insectes. Dans le temple de Karnak en Égypte, certaines fresques qui ornent les tombeaux représentent le sexe masculin recouvert d'un étui pénien de protection.
Au 1er siècle av. J.-C., les Romains utilisent les vessies et les intestins d'animaux pour recouvrir leur appareil génital.

Plus près de nous, au 10e siècle, apparaissent en Asie les premiers préservatifs en papier de soie huilée.
Au  16e siècle en Italie, Gabriele Fallopio invente un fourreau d'étoffe censé protéger de la syphilis.
La légende dit aussi qu'un certain médecin du nom de Contom (ou condom) qui officiait à la cour de Charles II serait à l'origine du préservatif en Occident.
Au 17e siècle, Louis XIV utilise des préservatifs peu confortables, fabriqués à base de boyaux d'animaux.
En 1708, le poème Almonds and Parrots fait référence à cet "étui" le décrivant comme "une invention... qui éteignait la chaleur du feu de Vénus et préservait la flamme du désir de l'amour... ".
En France, le mot « préservatif » apparaît en 1780, au moment de l'ouverture d'une maison close avec une réclame "Fabrique de préservatifs de toute sécurité...". Il sera ensuite remplacé par l'expression "redingote anglaise".
Au 19e siècle, le préservatif se raffine : le principe des boyaux d'animaux reste inchangé mais il s'agrémente d'un ruban de soie...

Il faut attendre 1880 pour voir apparaître la version plus actuelle du préservatif. Le premier est fabriqué en caoutchouc vulcanisé par la société de pneumatiques Goodyear et Hancock : il est alors lavable et garanti 5 ans !
L'usage du préservatif en latex ne commencera à se généraliser que dans les années 30.
Aujourd'hui, devenu la seule parade efficace contre les MST (maladies sexuellement transmissibles), il fait l'objet d'un stylisme très abouti : décoré, parfumé pour les modèles courants, il peut aussi adopter des formes extravagantes. Ainsi à Amsterdam, une boutique dédiée aux préservatifs en tous genres, parfumés, à déguster, ainsi que des modèles en forme de Ferrari, de personnages, etc... à ne pas manquer pour des cadeaux intimes et originaux !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience