• Amour
  • Sexe

L'éjaculation précoce : pourquoi lui et comment y remédier ?

Article par Clémence Orcel , le 13/07/2009 à 14h32 , modifié le 07/01/2015 à 17h57 2 commentaires

En France, plus de 30 % des hommes sont concernés par ce trouble sexuel. Votre moitié est l'un d'entre eux ? Rassurez-vous et rassurez-le par la même occasion : l'éjaculation précoce n'est pas une fatalité.

Prise au dépourvu dès les débuts
Lors de vos premiers rapports avec lui, vous ne vous êtes pas inquiétée : "C'est le stress, la peur de flancher qui précipitent les choses. Il veut m'impressionner, ne pas me décevoir sexuellement et du coup, il se met trop de pression et n'arrive pas à se contrôler. C'est ce que je me suis dis lors de nos trois ou quatre premières fois, lorsqu'il venait au bout de deux minutes, ou avant même la pénétration. Mais quand j'ai réalisé que ce n'était pas inhabituel chez lui, là j'ai un peu paniqué". Comme Lise, vous n'avez pas tout de suite pris la chose au sérieux. Quelques "ratés" sont souvent à prévoir lors des premiers échanges amoureux ou lorsque votre partenaire n'est pas très expérimenté. Mais ça se complique lorsque les ratés se multiplient...

N'aggravez pas la situation
Vous commenciez à peine à vous mettre en appétit et voilà qu'il a déjà fini ? Pas la peine de le maudire, il souffre largement autant que vous de cette situation ! Les rapports sexuels de deux minutes, ce n'est probablement pas son plus grand fantasme et il n'en est sûrement pas très fier ! L'éjaculation précoce est non seulement un handicap physique, mais c'est aussi une grande source de frustration pour votre compagnon. Soyez à l'écoute, rassurez-le sur sa virilité, évitez les reproches et ne désespérez pas, des solutions existent !

Exercices pratiques
Il n'existe pas de remède miracle à proprement parler. Lorsque l'origine du problème n'est pas médicale, votre homme doit apprendre à contrôler son désir, à faire baisser son excitation à la venue de l'orgasme. Vous êtes invitée à l'aider !

Lors des préliminaires, occupez-vous de tout son corps, sauf de son sexe. Cela évitera qu'il "s'emballe". Bien sûr, vous pouvez en profiter pour mettre l'accent sur le côté ludique de la chose. Jouez avec la nourriture, parlez-lui pendant que vous le stimulez, faites durer ces préludes amoureux sans trop faire monter la température.

Lors de la pénétration, lorsqu'il sent que le rapport risque de tourner court, il doit s'arrêter et attendre que son excitation diminue avant de reprendre son va-et-vient, c'est la méthode du "stop and start". Un peu d'imagination peut l'aider : penser à quelque chose qui le laisse "froid" en fermant les yeux.

Une autre méthode : celle du "freeze". Lorsque l'envie de jouir est trop forte, exercez une pression sur le frein de son pénis. Il peut aussi s'entraîner et répéter ces exercices de son côté en se masturbant, pour apprendre à contrôler son excitation. Ne lui faites pas la morale si vous le surprenez en pleine séance : c'est aussi pour vous combler sexuellement qu'il joue le jeu ! Vous voulez dire adieu à l'éjaculation précoce, oui ou non ?

Dernier conseil : faites l'amour souvent ! Moins votre homme sera "en manque", plus il aura des chances de faire durer votre plaisir !

Docs et médocs
En complément de ces exercices pratiques, vous trouverez, si besoin, des méthodes thérapeutiques. Antidépresseurs, gels désensibilisants, Viagra, "préservatifs" à effet retardant, la liste est longue ! Ces produits peuvent être efficaces, bien qu'ils masquent la précocité plutôt que de la régler. Dernier remède miracle à avoir fait son apparition : le Last Longer, classé numéro 1 aux Etats-Unis pour le traitement de l'éjaculation prématurée. Enfin, psychologue, sexologue, urologue, thérapie de couple : les professionnels ne manquent pas pour vous aider à trouver la clé du problème et des solutions durables !
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience