• Amour
  • Sexe

Je donne un petit nom à son sexe

Article par Clémence Orcel , le 11/06/2009 à 16h14 , modifié le 29/06/2009 à 11h56 8 commentaires

Vous surnommez le sexe de votre partenaire Zizou ou Tarzan, oui, et alors ? Vous assumez, mais ce n'est pas forcément pour les raisons que l'on croit. Timidité, jeu sexuel ou désacralisation : à chacun son p'tit nom.

Zizi, cui-cui : quel surnom pour Rocco ?

Vous êtes de celles qui ne prennent pas le sexe à la légère et le pénis de votre moitié reste une notion un peu floue, presque taboue. On peut même dire que l'anatomie masculine ne vous met pas franchement à l'aise. Bien sûr, au moment des câlins, Monsieur Zizi est le bienvenu dans la partie, mais le reste du temps, vous espérez plutôt l'oublier.

Avec votre pudeur, votre âme d'enfant ou votre côté vierge effarouchée à vos heures, vous préférez éviter de prononcer des mots trop crus. Pénis, verge, phallus ? Plutôt mourir ! Alors vous vous en donnez à cœur joie avec les petits sobriquets enfantins... Et en termes de ridicule, rien ne vous arrête : des grands classiques zizi, kiki et popol, jusqu'aux plus originaux zigounet, bistouquet, petit oiseau ou grand loup, en passant par des inventions de votre cru comme cui-cui, pouic-pouic, ptibout, filoutube. On se demande où vous allez chercher tout ça !

Quand le sexe tombe à l'eau

Autant dire que tout ça n'est pas très masculin, encore moins viril et pas toujours flatteur. Monsieur ne doit d'ailleurs pas manquer de vous le faire remarquer. Lui qui est si fier de sa "machine de guerre", il préfèrerait sans doute vous entendre faire référence à "King Kong" plutôt qu'à "Ptit Zigouigoui" !

Mais vous vous en êtes sûrement rendu compte vous-même quand, au beau milieu d'une partie de jambes en l'air, votre vocabulaire de jeune fille en fleur met fin à des ébats jusque là intenses et prometteurs... A l'évocation du petit nom, monsieur a perdu toute sa vigueur. En signe de contestation, peut-être ?

Certains hommes, plus compréhensifs et sûrement plus confiants, se montrent un peu moins réticents à la chose. Il se sont même plutôt bien faits à leur sobriquet. Eux n'ont pas besoin d'être rassurés quant à leur virilité, et après tout, si l'appeler "zouzou" vous permet "d'apprivoiser la bête", pourquoi pas ?

Pour la libido, c'est plus rigolo...

Mais donner un petit nom au sexe de son conjoint n'est pas réservé aux prudes ou aux pudiques. Pour vous, très à l'aise en matière de sexe, c'est sans doute plus un jeu qu'autre chose. Jeu amoureux ou même jeu de pouvoir, parfois. Lorsque vous vous adressez à "Thor", vous ne vous adressez plus à Laurent mais bien à son engin, et vous en faites votre chose, votre jouet sexuel. Donner un nom à son sexe, c'est établir un lien particulier avec lui, presque le détacher du corps de votre amant. De cette manière, il est à votre merci...

Les petits surnoms moqueurs, eux, prouvent l'affection que vous portez à son "outil". "‘Ro minet" s'il est poilu, "Kirikou" s'il n'est pas grand mais très vaillant, "Obélix" s'il a la taille d'un menhir, ou encore "la fusée" s'il est plutôt rapide, etc. Attention cependant à ne pas vexer votre moitié. Même s'il sait que ces ptits noms n'ont rien de méchant, vous pourriez bien le regretter quand vous l'aurez coupé net dans son élan...

Le pire du pire

Go go gadget : L'homme objet oui, la boîte à outils, non merci!
Choucroute garnie : Saucisse de Strasbourg, chou et patates, on a déjà vu plus raffiné pour passer à la casserole!
Titanique : Quand le jeu de mots tombe à l'eau, le naufrage est assuré...
Chipolata : Longue, fine et molle, la comparaison n'est pas flatteuse!
Superman ou Superpanne : Le slip par-dessus le collant, pas franchement glamour...
Joystick : Attention! A manipuler avec précaution...
Ah que coucou : Un petit tour et puis s'en va, le coucou n'est déjà plus là!
Lucky Luke : S'il tire plus vite que son ombre, pas besoin d'en faire une légende.
Bazooka : Faites l'amour, pas la guerre!
Pinocchio : Vous êtes obligée de tirer sur les ficelles pour qu'il se dresse? Aïe...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience