En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Amour
  • Sexe

La fellation, un acte banal pour une femme amoureuse

Article par Laurence Bourdouleix , le 07/06/2006 à 10h03 , modifié le 20/03/2007 à 12h14 4 commentaires

Aujourd'hui, la fellation est un acte à part entière des préliminaires amoureux. Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue analyse la place de cette pratique dans la sexualité.

Est-ce une pratique plus répandue aujourd'hui?

Oui, c'est évident. Il y a encore une quinzaine d'années, quand une femme me disait " y'a des choses que je ne peux pas lui faire ", cela sous-entendait une fellation. Seules les prostituées pouvaient faire cela. Les médias ont beaucoup contribué à la banalisation de cette pratique.

Pourquoi les hommes aiment-ils tant la fellation ?

Il y a plusieurs raisons. D'abord une raison mécanique : le bout de la verge (le frein et la couronne du gland) est la partie la plus sensible chez l'homme et la fellation est particulièrement stimulante à cet égard.
Ensuite, l'homme est passif, on s'occupe de lui, il est tout à son plaisir. Enfin, il y a un aspect un peu transgressif car cette pratique était autrefois réservée aux prostituées, car une femme honnête ne " taillait pas de pipes " (elle n'avait pas de plaisir d'ailleurs) Le côté " animal " n'est pas négligeable.

Les femmes sont-elles à l'aise par rapport à cet acte ?

Cela dépend vraiment du contexte. Pour une femme amoureuse, c'est devenu un acte banal. Beaucoup y trouvent du plaisir, car il n'y a plus l'interdit du départ. Mais il arrive encore que certaines femmes se forcent à la pratiquer pour être dans le coup, ne pas être cataloguées comme " coincées ". Ce n'est pas bon. En amour pour que les choses soient agréables, il ne faut pas d'obligation, de contrainte.

Les hommes se plaignent-ils de refus de la part de leur compagne ?

Oui, même si les femmes sont plus libérées par rapport à la fellation, le refus reste encore une des principales plaintes des hommes. Ces plaintes viennent surtout des hommes qui veulent cette pratique à chaque rapport. Il ne faut pas non plus que la fellation soit le but d'un rapport sexuel, le côté systématique n'est pas souhaitable.
Objectivement il y a plus de demandes masculines que d'acceptations féminines. Mais il y a aussi des hommes qui refusent et là, ce sont les femmes qui ne comprennent pas pourquoi.
J'ajouterais que certains hommes aiment aller au bout de cet acte mais que peu de femmes apprécient. L'homme doit en être conscient et ne rien exiger.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience