• Amour
  • Sexe

Fantasmes des hommes versus fantasmes des femmes : ce qui nous différencie

Article par Bénédicte Flye Sainte Marie , le 14/01/2013 à 17h09 , modifié le 07/01/2015 à 17h51 0 commentaire

Entre eux et nous, il y a beaucoup d'envies communes en matière de sexualité. Mais aussi un vrai fossé quand on parle d'imaginaire érotique. Détail des scénarios qui vous font vibrer les uns et les autres.

Qu'est-ce qui nous émoustille ? Qu'est-ce qui les excite ? Voici quelques éléments de réponse à prendre en considération...

  

Du côté des hommes

Le triolisme et plus si affinités : Tout en haut du classement des songes hot des garçons, on peut d'abord citer le triolisme, joute sexuelle à trois, dans laquelle ils se rêveront généralement avec deux femmes plutôt qu'avec une femme et un autre homme. Parce qu'il ne fait pas bon d'avoir un rival dans son lit, fut-il chimérique ! Dans la même veine, les hommes sont aussi stimulés par les scénarios de partie carrée (deux couples qui se mixent ) ou carrément d'orgies charnelles. Et oui, plus on est de fous, plus on rit !   


La femme-objet : Même si ça doit faire mal à nos âmes de féministes, on ne doit pas passer sous silence le fait que nos hommes sont aussi attirés par l'idée d'une créature qui serait partante pour exécuter tous leurs désirs, type escort- girls ou geishas des temps modernes.  
  

La soumission sous tous ses formes : Enfin, même si ce sont des types modernes qui débarrassent la table et savent faire tourner un lave-linge, ils gardent, au fond d'eux, le bon vieux fantasme du dominant. Quand leur esprit divague, ils adorent donc croire qu'ils pourraient nous fouetter, nous attacher, nous obliger à la fellation ou à la sodomie. Un type de fantasme qui pourrait être - au moins en théorie - partagés par certaines d'entre nous, si l'on en croit le succès de 50 nuances de Grey.
 

Du côté des femmes

L'exhibition light : leurs sens semblent davantage fouettés par d'autres styles de visions. Sachez-le, messieurs : vos femmes, vos fiancées, vos copines adorent se faire des films où elles s'imaginent faire l'amour dans un lieu public, très fréquenté de préférence. Avec comme piments supplémentaires, le risque d'être surpris voire le plaisir de se faire mater délibérément, chez les plus affranchies...

L'échangisme : Autre fantasme qui a la cote chez les filles, l'idée de bouleverser le train-train conjugal, de troquer les rituels tête-à -tête sexuels avec Chéri pour expérimenter ces lieux de libertinage où les corps se mélangent et fusionnent tous azimuts dans la joie et la bonne humeur. 

 

Le quickie avec un inconnu :  Qu'elles soient épanouies sexuellement ou pas, il s'avère également que la perspective d'une étreinte non programmée avec un homme de passage agit comme un puissant aphrodisiaque sur la plupart des femmes. S'il ressemble à Jude Law, Ryan Gosling ou Georges Clooney, c'est encore mieux ! 

L'amour de gré ou de force : Enfin, le plus tabou de ces rêves, que les femmes n'avouent que du bout des lèvres, est qu'on les contraigne à faire l'amour sans leur consentement. Rassurez-vous : il n'est à pas à interpréter au premier degré car il ne traduit pas un fantasme de viol mais une volonté d'être désirée.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience