Être bi ou homo et le cacher au travail

Article par Clémence ORCEL , le 27/10/2009 à 18h17 , modifié le 27/10/2009 à 20h00 0 commentaire

Tout le monde sait que dans l'univers du travail, les ragots circulent à la vitesse de la lumière. C'est pour ça que certaines femmes préfèrent garder leur homosexualité sous silence, pour ne pas avoir à se justifier.


"Cela fait trois ans que je travaille dans la même boîte et personne ne sait que je suis en couple avec une femme. Mes collègues parlent souvent de leur mec, de leurs enfants, moi je me contente de rester discrète. Après tout, ma vie intime ne les regarde pas !" Comme beaucoup de lesbiennes, Mia préfère cacher son homosexualité au travail. Par peur des préjugés, des moqueries, des réactions homophobes en tous genres.

"Bien sûr, il m'arrive de me demander s'ils n'ont pas un doute. Je leur dis depuis trois ans que je suis célibataire et forcément, ils trouvent ça bizarre. J'ai plusieurs fois hésité à m'inventer des aventures avec des hommes, mais ça ne m'amuse pas de pousser le mensonge si loin. Donc officiellement, je suis un cœur à prendre ! Par chance, mes collègues masculins sont tous casés et il est rare que je me fasse draguer." Tous les regards qui convergent dans sa direction, les questions déplacées, les jugements hâtifs, les blagues lourdes : c'est ce que cherche à éviter Mia. Elle n'a pas honte d'aimer une femme, mais elle ne désire pas être l'attraction du bureau !

"Je sais qu'on vit dans une société évoluée et que je ne devrais pas avoir à craindre ce genre de choses, mais je me soucie aussi de mon avenir professionnel. Avouer mon homosexualité à mes supérieurs pourrait me mettre en danger. Ils détiennent mon futur entre leurs mains et je ne veux pas que des réactions homophobes viennent ternir ma progression sur l'échelle sociale. C'est un risque que je refuse de prendre..."
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience