"Convoqués chez le chef"

Article le 05/12/2005 à 15h31 , modifié le 25/06/2008 à 17h49 0 commentaire

C'était il y a six ans, dans une société de location de voitures avec chauffeur. J'étais comptable, lui chauffeur. En instance de divorce, je sortais parfois avec des collègues de bureau le soir. Nous nous sommes connus comme ça même si, à l'époque, ça ne se faisait pas pour des personnes de "l'administratif" de côtoyer des chauffeurs. Petit à petit, notre histoire est devenue sérieuse et nous avons décidé d'emménager ensemble. Là je n'ai pas été fine : j'ai trouvé un appartement juste au-dessus de mon lieu de travail. De fait, notre relation n'est pas restée longtemps secrète. Nous avons été chacun notre tour convoqués par notre chef. Il redoutait que cela crée des tensions dans la société et des jalousies de la part des autres chauffeurs : c'est moi qui distribuais les missions et établissais les fiches de paie. Les chauffeurs auraient pu avoir peur que je fasse du favoritisme. J'ai répondu à mon Pdg que s'il ne me faisait plus confiance, il fallait qu'il me licencie... c'est allé assez loin ! Finalement, je suis partie un an et demi plus tard. Mon ami, lui, est resté et la situation s'est améliorée.
Anne, 39 ans, Paris

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience