• Amour
  • Sexe

Contraception : on en parle plus facilement que les hommes

Article par , le 25/09/2009 à 15h13 , modifié le 25/09/2009 à 16h57 0 commentaire

Un sondage affirme que nous, les femmes, abordons le sujet de la contraception beaucoup plus facilement que les hommes.

Les chiffres sont révélateurs : à l'occasion de la Journée mondiale de la contraception qui a lieu le 26 septembre, un sondage a été réalisé par l'institut Harris Interactive et montre que les femmes jugent qu'il est plus facile de parler de contraception que les hommes. Ce sondage a été publié le 24 septembre.

Les femmes ne parlent pas de pilule et de stérilet qu'entre copines, elles en parlent principalement à leur gynéco pour 68 % d'entre elles. Les amies viennent en deuxième place des confidences à 46 %, puis le médecin généraliste à 43 %.

Un manque de communication

Ces messieurs sont plus frileux. Soit la contraception est un sujet encore tabou pour eux, soit cela les embête tout simplement, soit ils ne se sentent pas concernés. Une campagne audiovisuelle diffusée actuellement sur nos ondes le montre : "Faut-il que les hommes tombent eux aussi enceintes pour que la contraception nous concerne tous ?" En gros, le message se veut clair : les hommes, impliquez-vous plus !

Le sondage confirme cette affirmation : ces messieurs ne sont que 41 % à penser qu'il est facile de parler préservatif et pilule, par rapport à 65 % des femmes. Même si nous sommes une sur trois à avoir déjà mis le sujet sur le tapis avec nos Jules, ils ne sont que 4% à nous répondre et à nous conseiller...

Nos chéris sont 81 % à parler contraception avec nous, mais c'est nous qui avons le dernier mot sur ce qu'on choisit car la moitié d'entre eux n'ont jamais donné de conseil sur le sujet. Et 64 % n'ont même jamais demandé à leur partenaire d'utiliser une protection particulière !

Toutefois, ces attitudes diffèrent selon l'âge : les hommes qui ont entre 25 et 34 ans sont plus enclins à communiquer avec leur moitié, à 89 %, et la moitié d'entre eux les ont même conseillées sur le sujet.

Les femmes plus prudentes ?

56% des femmes se contraceptent actuellement en France. C'est la pilule le mode le plus utilisé, à 35 %. Les femmes emploient la contraception en premier lieu pour empêcher une éventuelle grossesse, à 51 %. 38 % des femmes se sentiraient ainsi plus sereines et plus libres. Finalement, cela permettrait à 29 % d'entre elles d'avoir un cycle plus régulier et moins douloureux.

Les femmes qui n'utilisent pas de contraceptif le font à 44 % pour avoir un enfant (25 % des moins de 50 ans), à 18 % des moins de 50 ans parce qu'elles n'ont pas de relations sexuelles, et 14 % des moins de 50 ans parce qu'elles n'ont pas de partenaire régulier.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience