• Amour
  • Sexe
Dossier :Clubs libertins : le désir au pluriel

Depuis quelques années, le libertinage attire de plus en plus de couples qui souhaitent pimenter leur vie amoureuse. On observe dès lors une démocratisation de l'accès à cette pratique. Zoom sur une tendance jusque là tabou.

Femme sexy épaule
A en regarder les chiffres, le libertinage n'est pas une pratique sexuelle marginale, comme l'on pourrait l'imaginer.
Qu'ils s'adonnent à l'échangisme (relations sexuelles entre deux couples), au triolisme (relations sexuelles avec son partenaire et une tierce personne), ou au mélangisme (relations sexuelles à plusieurs mais sans pénétration),  les libertins sont plus nombreux qu'on ne croit.
Selon une étude sur  "les Français et l'échangisme, du fantasme à la réalité" réalisée en 2010, 7% des Français auraient déjà participé à une de ces formes de sexualité en groupe.
 
Le profil libertin
 
Difficile d'établir le portrait type des personnes qui s'adonnent au libertinage. En revanche certaines tendances se dessinent... Ainsi, on compte deux fois plus d'hommes (11%) que de femmes (5%).
Au niveau de l'âge, les quadragénaires sont les plus représentés dans ces pratiques sexuelles avec de 10 à 13 % selon le sexe. 
 
Un fantasme masculin
 
De manière générale, l'amour à plusieurs est un fantasme très répendu et -sans surprise-, en majorité chez les hommes.
Plus d'un homme sur trois en couple (35%), contre moins de deux femmes sur dix accepterait un "plan à quatre" si leur partenaire le leur proposait.
L'échangisme a de beaux jours devant lui, grâce à ces Messieurs... !
 
 

Sommaire :
logAudience