Cinquante nuances de Grey : le BDSM n'est plus un gros mot !

Article par Bénédicte Flye Sainte Marie , le 17/10/2012 à 03h13 0 commentaire

Vous ne saviez pas ?! Le BDSM n'est plus un sujet tabou depuis que ces jeux érotiques dans lesquels il y a un soumis et un dominant ont été mis en lumière par les deux héros du déjà culte Fifty Shades of Grey. Plurielles.fr lève le voile sur ce sujet sulfureux.

Jusqu'à il y a quelques mois, le BDSM était un mot qu'on n'osait pas prononcer en société. Aujourd'hui, par la grâce du best-seller planétaire Fifty Shades of Grey de l'écrivain américaine E.L. James (dans lequel la jeune et fraîche Anastasia subit tous les outrages possibles et imaginables, placée qu'elle est sous le joug de son machiavélique amant Christian), il semble être devenu furieusement tendance... Et devrait l'être plus encore avec la sortie ce mercredi de la version française du livre.
 
Un terme « générique » qui couvre en fait un large éventail d'expériences physiques entre adultes consentants, basées sur la jouissance dans la douleur et le plaisir que certaines personnes ressentent à générer la souffrance chez l'autre. On peut citer parmi celles-ci le bondage, qui consiste à attacher son partenaire à l'aide d'accessoires comme des foulards, des menottes et autres cordes, les fessées, les flagellations par le fouet et la cravache, les jeux de rôles où l'un des duettistes est par exemple le maître, l'autre le domestique ou l'esclave.
 
Pour ne pas heurter les âmes sensibles, on vous épargnera le reste du répertoire BDSM, beaucoup moins soft et racontable... Des joutes sexuelles -mais pas seulement-, au cœur desquelles le « tyran » et la « victime » ne sont pas forcément ceux que l'on croit : on parle parfois de souminateur quand c'est celui qui subit qui prend l'ascendant sur son dominateur à force de réclamer d'aller toujours plus loin. De là à sauter les pieds joints dans ce monde un peu particulier ? Pas de panique, vous pouvez toujours le découvrir sur le papier plutôt que dans la réalité...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience