• Amour
  • Sexe

Apprendre à connaître ses zones érogènes

Article par AE , le 28/11/2011 à 14h00 , modifié le 09/12/2011 à 17h28 0 commentaire

Pour avoir une sexualité épanouie, il est utile de connaître ses zones érogènes. Du bout des doigts et de ceux de votre partenaire, partez à la découverte de ces parties où le plaisir vous attend, selon une carte topologique que nous vous proposons ici.

Lorsque nous venons de rencontrer un partenaire, une partie du jeu est de le découvrir, de lui apprendre les secrets de notre corps et sa façon de réagir aux caresses. Lorsque vous êtes en couple, votre partenaire et vous devez connaître les zones qui vous mènent tous les deux au plaisir. Si, chez l'homme, ce sont les parties génitales qui sont les plus érogènes, une femme a une sexualité différente et, chez elle, l'ensemble du corps est érotisé. À elle de se connaître et de se faire connaître.

couple sexy au lit
Faire l'amour, ça commence dans la tête !

 

Le cerveau est une zone érogène qu'il ne faut absolument pas négliger. Le plaisir passe par les fantasmes, les rêves, l'imaginaire. Les neurotransmetteurs donnent des informations du plaisir à votre corps ce qui permet de déclencher l'orgasme. Endorphine, dopamine et autre acétylcholine sont libérées pour procurer ce sentiment de bien-être tellement agréable.

Le visage est une zone de don, de réception et de lecture. Par vos expressions, votre partenaire peut y lire vos émotions ; par les caresses, vous pouvez recevoir un plaisir d'une infinie délicatesse. Les paupières, le creux de l'oreille, le tour de la bouche, les ailes du nez répondent aux effleurements et aux souffles d'air en procurant de délicieux frissons. Le baiser n'est pas qu'un préliminaire de cinéma. Par le goût de la bouche de votre partenaire et de sa langue, vous entrez en intimité étroite avec lui.

La nuque peut se laisser détendre par un tendre massage, comme l'ensemble du dos.

Au bas du dos se trouve le losange de Michaelis, à la naissance du sillon interfessier. Sa peau douce est agréable à caresser et sa stimulation provoque des tensions des muscles de la région des fesses qui agrémentent les préliminaires et l'acte sexuel.

Les seins sont une zone érogène qui ne l'est pas que dans l'imaginaire des hommes ! Ils sont reliés neurologiquement au sexe et certaines femmes atteignent même l'orgasme par leur seule stimulation. Certains hommes également apprécient les caresses manuelles ou buccales de leurs mamelons.

Le ventre est une zone qui permet d'approcher doucement des organes génitaux et de créer une attente par des caresses.
Le point G

Le « point G » a fait couler beaucoup d'encre et certaines femmes se demandent s'il s'agit-là d'un mythe sur la sexualité ou pas. À 4 ou 5 cm de l'entrée de votre vagin se trouve un coussinet. Sa stimulation déclenche l'orgasme et sécrète, chez les femmes fontaine, un liquide ressemblant à de l'eau. Pour partir à la recherche de votre point G, vous pouvez utiliser vos doigts ou un sexe toy. Préparez votre quête avec quelques préliminaires car la zone se gorge alors de sang et devient plus sensible, donc plus facile à repérer. Maintenez une pression sur vos parois vaginales car le point G y est sensible. La stimulation du clitoris peut aider à atteindre l'orgasme mais ne vous forcez à aucune performance car il n'y a rien de plus inhibant que cela.

Le clitoris permet un orgasme chez la quasi totalité des femmes. Peu de femmes sont vaginales et, souvent, l'orgasme vaginal vient avec la maturité et la connaissance de son corps. L'orgasme clitoridien est obtenu par frottement, pression du clitoris et peut être déclenché par stimulation manuelle ou buccale.

L'anus est une zone érogène qui peut déclencher le plaisir soit par l'excitation mentale que procure la transgression d'un tabou, soit par la stimulation du point G à travers la paroi rectale. La sodomie est une forme de sexualité qui doit être appréciée par les deux partenaires pour être pratiquée car elle peut être représentée de façon positive ou négative. La zone demande une approche délicate en raison de l'absence de lubrification naturelle à cet endroit.

Le périnée a une richesse nerveuse importante et est hautement excitable chez les femmes comme chez les hommes. Certains le considèrent comme le point G masculin.
 
Notre conseil
Toute la peau est une vaste zone érogène que vous et votre partenaire pouvez explorer avec patience et passion. Une zone érogène ne mène pas forcément à l'orgasme et pour les explorer avec intensité, il faut parfois oublier le but de l'acte sexuel pour apprécier toutes les étapes d'une sexualité riche et d'un plaisir crescendo.

Ce qui fait fondre les hommes ?  Donnez votre avis sur le forum !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience