• Amour
  • Sexe

Adeptes des sex toys, de 17 à 77 ans

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 13/09/2007 à 10h40 , modifié le 11/09/2009 à 16h15 12 commentaires

Depuis quelques temps, il semble très tendance de posséder un sex toy ou vibromasseur. A tel point qu'on se demande si on ne frôle pas la ringardise lorsqu'on n'a pas ce joujou dans sa table de nuit ! Nous avons demandé à nos internautes de nous confier leur expérience quant à l'utilisation de ces fameux sex-toys. Nous vous proposons de découvrir leurs témoignages, parfois croustillants.

Mathilde, 23 ans
Sextoy delight« Un jour, mon meilleur ami, pour rigoler de mon célibat, m'a offert un sex toy. A l'époque, ils étaient moins "design" qu'aujourd'hui. Très curieuse de nature (et un peu en manque) le soir même je décide de l'essayer... Il était tout simple, plutôt discret et de couleur verte. Au début, je l'ai utilisé sans l'allumer, comme un god, ce qui n'était pas désagréable. Puis, j'ai mis l'objet en route.... Je ne trouvais pas sensuel le vrombissement du mécanisme qui me donnait l'impression de coucher avec R2D2 (ndlr : le petit robot de Star Wars). Bref, ce ne fut pas l'expérience la plus excitante de ma vie. Je préfère largement, l'utilisation d'un god qu'on manipule selon sa volonté parce que le bruit de tondeuse, c'est quand même anti sexe... »
 
Louise, 74 ans
« Veuve depuis 5 ans, je me suis tournée vers les sex toys et autres joujous, au début timidement, et maintenant régulièrement. Pour moi, ce n'est pas un sujet tabou. La première fois que j'en ai utilisé un, je n'ai pas trouvé la chose géniale. Puis petit à petit j'ai repéré les endroits les plus sensibles et maintenant je ne saurais plus m'en passer car j'en retire un réel plaisir. »
 
Durex Play InspirationClaudie, 62 ans
« Je suis très libre sexuellement et pourtant je suis incapable de jouir face à quelqu'un et ce même si mon partenaire « s'occupe » de moi correctement. Avec mon vibromasseur, je jouis en trois minutes. J'apprécie beaucoup cette rapidité à atteindre l'orgasme sans dépendre de quelqu'un. Je ne l'utilise pas avec mon partenaire. »
 
Béatrice, 22 ans
« Cette année pour mon anniversaire, alors que nous étions au restaurant, mes amis m'ont offert un canard vibrant (son petit nom, c'est Ducky). Ils ne se sont pas fait prier pour me vanter les mérites de ce canard, au premier abord « complètement inoffensif ». Je l'ai ramené chez moi et ma première réaction a été de le mettre bien au fond du placard de ma salle de bain. J'y ai pensé toute la nuit, toute la journée et le soir suivant je me suis enfin décidée à l'utiliser. Mais comment ? Ok ça vibrait, mais dans quel sens... la tête, la queue ?? Après échauffement, je dois dire qu'il fait bien son travail, puisque j'ai eu mon premier orgasme clitoridien de ma vie waouhh!!!! Pour remercier l'amie qui avait eu l'idée de ce cadeau, je lui en ai offert un, tout noir qu'elle a prénommé Fucky. »
 
Betty, 38 ans
« Je me souviens de la première fois que j'en ai vu un. Je devais avoir 15-16 ans. Il était simple et planqué dans l'armoire à linge de ma mère. C'était la surprise totale et je l'ai viiiite remis en place! La fois d'après, habituée aux caresses solitaires, je suis allée le chercher en sachant ce que j'allais en faire! Je m'en suis servie comme ça, quelques fois. Puis j'ai quitté le domicile pour la fac. J'en ai acheté un assez rapidement. Je m'en suis servie avec presque tous mes copains. J'en ai eu des gros, des petits... et chaque fois c'était un jouet sexuel très naturel qui accentuait la complicité avec mon partenaire du moment. Un ou deux de mes amoureux a été réticent, mais dans l'ensemble ils aimaient bien, même si aucun n'a voulu se faire pénétrer. Mais j'ai quand même réussi à les convaincre que quelques vibrations bien placées pouvaient être très agréables. Je suis aujourd'hui célibataire et j'en ai acheté un petit tout mignon qui vibre bien et est très maniable. J'ai également très envie d'essayer l'anneau vibrant ! »
  
Annie, 51 ans
« Je suis une adepte des sex toys. Mon mari m'en a offert plusieurs. Au début, j'avoue avoir ressenti une certaine honte. Maintenant, je les utilise régulièrement. Les premières fois, c'est lui qui me les introduisait. Nous nous amusons avec quand les enfants ne sont pas à la maison, cela pimente nos relations. Je m'en sers aussi seule, cela m'aide à décompresser. »

 
Anita, 46 ans
« Je suis une adepte du vibromasseur depuis dix ans et il m'accompagne même une fois sur deux sous la douche ! La première utilisation m'a donné beaucoup de plaisir, j'ai eu un orgasme ! Depuis je possède plusieurs modèles. Je l'utilise seule, ou bien avec mon mari pour pimenter nos ébats. Il adore me voir me masturber, il me caresse avec aussi, on a l'impression d'être à trois... » 
  
Anne, 27 ans
« Mon premier achat s'est fait sur Internet. C'est mon homme qui me l'a commandé avec mon consentement, on le trouvait rigolo, il avait une forme de petit asticot.
On a tout de suite essayé, histoire de pimenter nos relations et surtout pour s'amuser, car pour nous l'amour c'est un moment de grand plaisir où l'on ne doit pas forcement se prendre au sérieux. Personnellement, je suis clitoridienne et pas vaginale, du moins je n'ai jamais eu d'orgasme purement vaginal, donc ce joujou nous aide à stimuler le clitoris en même temps qu'une pénétration. Je ne l'ai jamais utilisé seule, je n'en ressens pas le besoin.
Depuis on a fait d'autres achats: des boules de geisha (essayé une fois mais ça ne m'a pas plu) et un canard vibrant pour le bain et c'est plutôt agréable! »
 
Karine, 30 ans
«  Cela fait déjà quelque temps que je possède des sex toys, pour essayer de redonner de la vigueur à mon couple. Je dois dire qu'au début cela marchait plutôt bien. Mon mari était tout excité à l'idée d'utiliser ces petits joujous. Mais maintenant, je les utilise plus souvent pour mon plaisir personnel. Parler de sex toys n'est pas tabou, cela fait maintenant parti d'un mode de vie où l'on recherche le plaisir que l'on ne trouve pas forcément dans notre quotidien. J'ai une collègue de travail avec qui j'en parle assez souvent. Nous échangeons nos avis sur tel ou tel modèle, ce qui nous plaît ou nous déplaît dans son utilisation. »
 
Claire, 31 ans
Godemiché design« En couple depuis deux ans, mon homme a souhaité m'offrir un sex toy. J'avoue que j'ai été un peu gênée et malgré l'aspect très sympathique de ce petit dauphin bleu, je n'ai pas eu envie de l'utiliser, ni avec lui, ni seule. J'étais totalement satisfaite de mes relations avec mon ami
Depuis, je l'ai quitté et un jour me sentant seule, j'ai ressorti ce vibromasseur de la table de nuit. Puis, par curiosité je me suis baladée sur un site Internet qui vend ce genre de jouets et surtout explique comment s'en servir.
J'avoue que depuis, je l'utilise régulièrement et que j'ai enfin découvert ce qu'était un orgasme clitoridien, et où se trouvait mon point G. Ce que très peu de mes ex avaient su découvrir. Bien sûr, cela ne remplace ni le corps d'un homme, ni ses baisers et sa tendresse, mais cela procure quand même un vrai plaisir. J'ai complété ma collection et espère un jour les utiliser à deux ! »
 
Eve, 53 ans
« Curieuse, mais un peu timide j'avais très envie d'essayer les sex toys. Après en avoir parlé librement avec mon compagnon, celui-ci m'a fait la surprise de m'en offrir un. Le soir même nous tentions l'aventure. Je ne vous cache pas que notre soirée a été pimentée, d'une part par l'arrivée de ce nouvel ami complice, mais également par des rires car c'est bon de rire avant de faire l'amour. Ma première impression a été de constater que c'est très agréable sur le clitoris, mais beaucoup moins pour la main (vibrations et fourmillements). Une bonne raison pour en confier le maniement à mon compagnon !
Nous avons baptisé notre petit camarade "Le Bourdon". Il ne partage pas toutes nos soirées,  mais quand il est convié, il sort sans se faire prier de la table de nuit ! Nous lui avons promis de l'emmener dans tous nos voyages ! N'hésitez plus adoptez-les ! »
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience