Saint-Valentin : guide de survie de la célibataire

Article par Clémence Orcel , le 28/01/2009 à 15h47 , modifié le 28/01/2009 à 17h13 7 commentaires

En ce sacro-saint jour des amoureux, les célibataires n'échappent pas à une overdose de petits coeurs et de rose bonbon. Comment s'en sortir dans cette jungle d'amour et de mots doux lorsque l'on est célibataire ?

1 : Ne pas perdre son sang-froid
 
Premier faux-pas à éviter : la soirée loukoum. Le scénario n'est pas très réjouissant : vous, un canapé, un pot de glace, une boîte de mouchoirs et un écran télé. Dans ce cas-là, deux options s'offrent à vous. Haïr tous ces couples fiers-de-l'être qui en ce moment même roucoulent de bonheur, ou vous apitoyer sur votre sort en vous persuadant du pire : vous ne trouverez jamais personne. Bref, la jalousie, la rancune, le désespoir, on oublie !

Deuxième carton rouge : la soirée prétextes ou "comment trouver mille excuses pour me cloîtrer chez moi, à l'abri des regards". Rattraper votre travail en retard, vous coucher tôt pour éviter un manque de sommeil, souffrir d'une montée de fièvre ou de maux de ventre inexpliqués... C'est bien trouvé mais vous ne tromperez personne : vous n'assumez pas votre célibat. Il serait peut-être temps de changer les choses, vous ne croyez pas ?

Dernier scénario catastrophe : la soirée nostalgie. "Tiens, et si je rappelais mes exs ?" Surtout pas ! Vous passeriez pour un cas désespéré, incapable de se remettre d'une rupture et d'aller de l'avant. Quant à contacter vos ex-rivales pour les insulter ou leur faire de mauvaises blagues, c'est pareil, c'est NON ! Cela ne changera rien à votre situation. A vous de vous prendre en main, de positiver et de vous débarrasser de votre costume de drama queen...
 
 
2 : Ne pas culpabiliser d'être célibataire
 
Pourquoi tant de raffut autour de la Saint-Valentin ? Bien que ce soit l'occasion pour les couples de se rappeler qu'ils s'aiment, certains d'entre eux ne la fêtent pas, ou sont déçus du résultat. Monsieur oublie le bouquet de fleurs et se contente d'une simple carte comportant les trois mots de rigueur, Madame est hystérique parce qu'elle n'a pas réussi à avoir de réservation dans un grand restaurant et que sa permanente flambant neuve ne sera pas admirée. Sans parler de tous ceux qui vont jusqu'à oublier de la fêter à leur moitié !

Et combien de fois avez-vous entendu que la Saint-Valentin n'est qu'une fête commerciale orchestrée par une armée de médias et de publicitaires ? Raison de plus pour prendre part aux festivités ! Vous êtes célibataire, pas privée de sortie ! Porte-monnaie en poche, vous serez la bienvenue dans tous les bars/restaurants/soirées. Si les autres profitent du spectacle, pourquoi pas vous ?

3 : Organiser une contre-soirée
 
Après avoir hésité quelques minutes à vous morfondre, vous avez finalement choisi de réagir et de passer une bonne soirée. C'est le moment de prendre les choses en main. Ce soir, vous organisez une soirée "Anti Saint-Valentin". Le but : réunir vos ami(e)s célibataires et vous moquer de ce à quoi (dieu merci), vous échappez !

N'hésitez pas à annoncer la couleur : pas de soirée pyjama et de lamentations en perspective, prière de se munir de sa bonne humeur, laisser les remises en question et les coups de blues au placard.

Jeux de rôles, faux couples improbables, déguisements de petites femmes d'intérieures ou de maîtresses femmes, de Candy ou de Catwoman, musiques clichées, film romantiques à tendance sirupeux, etc. Le pire du pire en matière de couple, ce soir vous vous en amusez !
 
4 : Prendre soin de soi

Pas envie de sortir ? Ce soir, vous décidez de prendre soin de vous, de vous délasser grâce à une soirée zen et bien-être. Différentes festivités au programme : bain moussant, gommage, méditation...

Demain, ceux qui auront abusé du champagne, des chocolats écœurants en forme de cœurs et des slows interminables envieront votre bonne mine ! Vous serez fraîche, rayonnante et reposée pendant qu'eux essayeront désespérément de noyer leurs excès et leur fatigue dans le café, l'anti-cernes ou les antalgiques.
 
5 : S'ouvrir aux rencontres

Pour les plus motivées, il existe des soirées spéciales célibataires. Rien ne dit que vous ne trouverez pas l'âme sœur ce soir ! Bien sûr, il faudra faire le tri entre Robert 33 ans, fan de tunning, Pascal 27 ans, passionné de littérature du Moyen-âge et de langues mortes et Jason (anciennement Jacques), 23 ans, qui a pour seule ambition de participer à l'Ile de la tentation.

A vous de trouver la perle rare au milieu de cet océan de plus ou moins bons partis. Attention aux Casanovas et Don Juans en tous genres, si c'est l'amour que vous cherchez, restez vigilante...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience