La meurtrière vendue par Google

Article par C.A. , le 15/03/2007 à 15h55 3 commentaires

Une femme américaine avait cherché le meilleur moyen de tuer son mari sur le moteur de recherche. Elle est aujourd'hui jugée pour ce meurtre.

Depuis son bureau, Melanie McGuire, infirmière dans le New Jersey, avait passé une partie de sa journée du 18 avril 2004 sur Google et MSN Search. Elle y avait cherché plusieurs choses : "Comment tuer quelqu'un", "poison immédiat", "poison indétectable", ainsi que des renseignements sur la législation concernant les armes à feu dans les Etats du New Jersey et de la Pennsylvanie.

Elle est soupçonnée, dix jours plus tard, d'avoir abattu son mari à l'aide d'un revolver acheté en Pennsylvanie. Elle l'avait auparavant drogué. Et l'avait ensuite découpé en morceaux, rangés dans trois valises. Elle est jugée en ce moment par un tribunal, et pourrait être confondue avant toute chose par les traces de ses recherches.

Mails suspicieux

Car les policiers ont trouvé plus précis encore que les recherches effectuées quelques jours avant le meurtre : le jour du meurtre, de l'hydrate de chloralétait acheté dans une pharmacie de sa ville. Celui la même qui a servi à droguer la victime. Or, le même jour, Mélanie McGuire avait cherché l'adresse de la même pharmacie. Elle avait acheté le chloral-hydrate sous pseudonyme, mais grâce à une ordonnance délivrée par un certain docteur Miller, à l'époque l'amant de Mélanie McGuire, comme l'ont attesté... plusieurs emails retrouvés dans l'ordinateur de cette dernière.

Le jury doit encore voir les résultats des analyses ADN. Mais de l'avis général, internet a déjà fait une grande partie du travail. Le jugement doit être rendu dans la semaine...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience