• Amour
  • Fiches pratiques

Tout savoir sur le bondage

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 19/12/2009 à 19h51 0 commentaire

Le bondage est un jeu érotique qui s'apparente à une pratique sado-masochiste, consistant à ligoter son partenaire avec des cordes pour l'immobiliser. Faisons le point sur cette pratique sexuelle.

À l'origine, le bondage est un châtiment corporel qui se pratiquait dans l'armée japonaise. Il s'est transformé progressivement en jeu plus sensuel où chaque partie du corps est encordée : les bras, les jambes, les seins, pour exacerber le plaisir et accroître le désir.
Au Japon où il est né, le bondage est très répandu et se pratique aussi avec des lanières de cuir, des menottes... Le bondage connaît un grand boom dans les années 80 et se développe dans les milieux fétichistes et gays.

Le bondage peut certes se pratiquer dans les milieux SM, mais en dehors de cela, il n'y a aucune volonté de domination sur le partenaire, malgré l'étymologie  du mot en anglais qui signifie asservissement...

Longtemps caricaturé comme une pratique déviante dans les milieux fétichistes, le bondage s'apparente aujourd'hui davantage à un jeu  sexuel... Les personnes bondagées aiment le fait d'être contraintes physiquement et à travers cette incapacité à se libérer, elles vont éprouver une jouissance sexuelle. Il y a dans le bondage une volonté inconsciente de susciter un désir excessif et exacerbé...

Pour pimenter une soirée et pour partir à la découverte de nouveaux plaisirs, beaucoup optent pour le bondage ! À condition de respecter certaines précautions pour ligoter votre partenaire.
En Orient, le bondage se pratique avec des cordes de chanvre alors qu'en Occident, les cordes peuvent être synthétiques, ou se réduire à du ruban adhésif, des menottes... Il y a aussi un souci esthétique que l'on retrouve chez les pratiquants experts : le ligotage est réalisé de façon minutieuse et soignée.
 
Notre conseil 
Le bondage ne doit se pratiquer que si vous avez une confiance aveugle en votre partenaire en raison des accessoires utilisés... Le cou doit être évité et si vous ressentez une quelconque gêne, demandez à être libérée. La personne qui vous attache est responsable de vous (vous placez en quelque sorte votre vie entre ses mains !). À aucun moment, vous ne devez vous retrouver sans surveillance quand vous êtes ligotée... L'auto bondage est fortement déconseillé et peut générer des accidents.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience