• Amour
  • Fiches pratiques

Qu'est-ce que le point G ?

Article par Lucie DANCOING avec agence , le 24/11/2011 à 21h00 0 commentaire

Le point G a toujours suscité des interrogations diverses aussi bien chez la femme que chez l'homme. Beaucoup de mystère entoure ce fameux point G. Faisons le tour du sujet en quelques "points".

Le fameux point G alimente depuis des décennies une multitude de controverses. Réel ou fantasmé, il interroge et intrigue... C'est la zone érogène où se situerait le plaisir optimal chez une femme. La stimulation de cette zone pendant le rapport sexuel est censée déclencher un orgasme proche de l'état nirvanesque.

Le point g ou point de Gräfenberg serait situé à 4 ou 5 cm de l'entrée du vagin, entre l'os pubien et le col de l'utérus. On l'appelle aussi la prostate de la femme et aurait la forme d'une pièce de 3 centimètres de diamètre. Quand cette zone est stimulée, elle gonfle et selon les positions sexuelles adoptées pendant l'amour, l'orgasme optimal est atteint plus facilement.

Les positions qui permettent d'accéder plus facilement à ce fameux point G sont la levrette, lorsque la femme a les jambes sur les épaules de son partenaire ou encore la stimulation avec les doigts.

Les préliminaires sont essentiels pour stimuler l'excitation sexuelle et faire monter progressivement le plaisir, ils permettent de stimuler la zone en question.

L'exploration de votre corps et du point G ne se fera sans doute pas en une soirée ni en une nuit. La patience doit être de mise et il ne faut surtout pas rechercher la performance. Multipliez les tentatives et les positions. Pour cela, restez à l'écoute de votre corps et essayez de vous détendre le plus possible...
 
Notre  conseil 
Pendant l'amour, évitez les positions traditionnelles. Il faut savoir que la stimulation simultanée du clitoris permet d'accroître le plaisir, c'est une première étape dans le chemin qui conduit à l'orgasme suprême.

 

Dans son documentaire La promesse du plaisir, à la recherche du Point G diffusé sur France 2 le 24 novembre, Ségolène Hanotaux a rencontré Beverly Whipple mais aussi des chercheurs du monde entier - gynécologues, psychologues, généticien qui exposent les dernières recherches sur ce poin mystérieux.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience