• Amour
  • Fiches pratiques

L'intersexualité ou hermaphrodisme : qu'est-ce que c'est ?

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 27/12/2009 à 15h36 0 commentaire

Souvent appelé "le troisième sexe", l'hermaphrodisme ou l'intersexualité suscite la curiosité. Pendant longtemps, ce phénomène a été considéré comme "monstrueux" ou une erreur de la nature... Explications.

L'intersexualité désigne l'état un être humain dont les organes génitaux présentent un mélange de caractères à la fois mâles et femelles, de sorte qu'on ne peut préciser la nature de son sexe. L'origine peut être diverse : hormonale ou chromosomique, un accident qui survient pendant la gestation, au moment de la division des cellules.

L'intersexualité peut donc se définir comme l'échec d'une différenciation sexuelle, car l'individu va présenter des caractères sexuels communs aux deux espèces. Cette différence peut être visible dès la naissance ou alors s'observer plus tard, à l'âge de la puberté.

Seul l'examen du caryotype permet d'établir avec précision les anomalies qui touchent les chromosomes sexuels.

Une petite fille peut naître avec un clitoris plus grand, un garçon avec un pénis plus petit, et parfois les lèvres vont être complètement fermées ce qui nécessite obligatoirement une chirurgie. Il existe une grande diversité de cas, beaucoup de combinaisons sont possibles...

L'hermaphrodisme se distingue légèrement de l'intersexualité. Par une action biologique, l'individu peut être morphologiquement homme et femme de façon simultanée ou alternée. L'hermaphrodisme est considéré, tout comme l'intersexualité, comme une maladie congénitale, même si cet état n'entraîne aucune pathologie...

Dans la plupart des cas, un hermaphrodite est infertile, même s'il existe certains cas rares d'ovulation.
Souvent, les gens ont tendance à confondre l'androgynie et l'hermaphrodisme... L'apparence physique d'une personne androgyne prête uniquement à confusion car un vrai hermaphrodite possède des attributs sexuels tant masculins que féminins.  

Les intersexuels et les hermaphrodites peuvent avoir une sexualité difficile, en raison de cette ambiguïté... Ils s'épanouissent difficilement car ils sont généralement rejetés et marginalisés par la société à cause de cette différence, d'autant plus que les intersexués sont immédiatement classés femmes au niveau officiel.

Être intersexué est une maladie congénitale qui ne doit pas entraîner une mutilation systématique comme c'est le cas dans certains pays où beaucoup sont mutilés dès leur naissance.
Chaque cas est particulier et il existe des caractéristiques qui différencient chaque cas d'intersexué ou d'hermaphrodisme.

Les filles ayant un clitoris plus grand subissent une clitoridectomie et les garçons qui ont un petit pénis sont mutilés pour être transformés en fille, ce qui a des conséquences sur la sexualité future de la personne mutilée. Parfois, à l'âge adulte, certaines personnes ignorent tout de leur passé médical, car les familles ont tendance à le cacher : dur d'avouer à son enfant à l'âge adulte qu'il a été opéré... Découvrir qu'on a des organes sexuels cachés peut être un choc émotionnel.

Récemment, le cas de Caster Semanya, l'athlète féminine sud-africaine médaillée d'or aux mondiaux de Berlin a suscité la polémique. Des tests médicaux ont permis d'établir son hermaphrodisme alors qu'elle n'avait jamais subi d'examen auparavant, ce qui lui a valu sa médaille d'or et soulève la question du sexisme dans nos sociétés.
 
Notre conseil 
Des associations se battent pour faire accepter cette différence par la société, au nom de la violation des droits humains, car la chirurgie intervient quand l'enfant n'est qu'un bébé et qu'il ne peut décider de son sort... Il est important qu'un enfant non opéré ou ayant subi une mutilation puisse bénéficier d'un suivi psychologique, car cette différence peut avoir des répercussions sur sa façon de vivre et sa sexualité
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience