Vie de couple, témoignages : elles ont consulté un conseiller conjugal

Article par Aurore Dubois-Séac'h , le 08/02/2010 à 14h41 , modifié le 08/02/2010 à 14h56 0 commentaire

Quelques-unes d'entre vous ont bien voulu nous raconter leur propre expérience avec un conseiller conjugal et décrire ce qu'ont pu leur apporter leurs séances en couple.

Flora, 35 ans

Mariée depuis 6 ans, mère de deux enfants, j'ai décidé de quitter mon mari. Mais quand je lui ai parlé, que je lui ai dit que je ne l'aimais plus, il n'a pas voulu entendre, s'est mis en colère et n'a pas supporté que je le quitte. Il ne pouvait pas envisager la vie sans moi. J'ai tenté de lui expliquer que j'avais changé, que je ne lui reprochais rien, mais que j'avais besoin d'autre chose, mais là encore il ne comprenait pas du tout. Je lui ai alors proposé d'aller voir un conseiller conjugal.

Il nous a aidé à parler calmement, nous a posé des questions et surtout il n'a pas pris parti, contrairement aux amis ou la famille. Aujourd'hui, nous arrivons à parler de divorce, même si la communication est encore très difficile. Ce que je veux surtout c'est que mon mari soit accompagné dans cette rupture pour qu'il continue sa vie après moi. Tout cela me fait très peur, mais je suis déterminée.
 
Elsa, 30 ans

Je suis allée voir une conseillère conjugale avec mon mari car nous n'arrivions plus à communiquer sans que cela finisse en dispute. Nous voulions tous deux trouver une solution, et je pense que c'est ce qui est important. Elle nous a écouté, nous a posé des questions, nous a ensuite donné quelques conseils pour tenter de trouver des solutions.

Au début mon mari n'a pas voulu faire grand-chose, il n'a pas vraiment tenté de mettre en place ce qu'elle nous avait dit de faire. Au rendez-vous suivant, elle lui a clairement dit que s'il ne souhaitait pas changer les choses, alors notre couple n'avait pas d'issue. Au final, j'ai trouvé ça très intéressant. Ca aide à sortir de la routine, et à vivre autrement, car on se rend compte que finalement on n'est pas obligé de vivre comme ça. Mais en fin de compte, pour que cela marche, il faut tout de même être deux. Heureusement, mon mari a fini par se réveiller. Cela nous a fait du bien.
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience