• Amour
  • Couple

Séduction : comment il vous a fait craquer

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 25/03/2008 à 15h58 , modifié le 29/09/2009 à 17h40 0 commentaire

Très rapidement après la phase séduction, quelque chose vous a fait penser que c'était avec cet homme que vous vouliez faire un bout de chemin. Marion, Caroline, Laurène et d'autres nous confient ce qu'elles ont aimé tout de suite chez lui.

Caroline, 34 ans
« Question séduction, Pierre était parfait. Il m'a notamment séduite avec sa voix, très agréable, chaleureuse et posée, car nous nous sommes connus par téléphone dans le cadre du travail (lui à Paris, moi à Marseille).
Puis quand je l'ai rencontré, son regard (velouté), son joli teint mat, sa façon d'écouter, ses goûts, sa franchise (sa loyauté), sa simplicité... ont fait que j'ai tout de suite eu envie de passer du temps avec lui, beaucoup de temps !
Six ans après et un enfant, j'ai l'impression qu'il a toujours fait partie de ma vie, même si je n'ai pas oublié les souffrances des relations passées. Je pense avoir la chance d'être avec un homme qui m'apporte des ondes positives, à moi de les saisir et de bien les transformer... »

Marion, 36 ans
« J'ai été séduite par son intelligence, son calme et sa patience avec moi au début. Il en a un peu bavé, mais il a toujours continué à me faire confiance sans jamais me juger et cela m'a beaucoup touchée. J'adore son rire, sa simplicité, son naturel heureux et juvénile.
Je ne me souviens pas de m'être dit un jour "c'est l'homme de ma vie". Pour moi, on ne peut dire ce genre de chose qu'au crépuscule d'une existence. J'espère dire, à 80 ans qu'il est devenu l'homme de ma vie.
Aujourd'hui, je peux juste dire que nous nous sommes choisis pour la vie et que nous devenons, de jour en jour, l'homme et la femme de la vie de l'autre.
Mais je me souviens très bien d'un jour où nous étions allongés côte à côte à rêvasser. Il m'a juste dit qu'il avait envie de passer toute sa vie avec moi. J'ai répondu "moi aussi" sans réfléchir. J'ai été profondément surprise et heureuse de m'entendre dire cela. C'était comme une révélation ».

Laurène, 32 ans
« Au début, quand nous étions encore dans la phase séduction, j'avoue avoir été sur la défensive. J'avais connu quelques garçons qui étaient plutôt du style macho ténébreux qui essaient d'en imposer ou des fêtards qui parlent sans arrêt de leurs meilleurs potes et de leurs soirées de beuveries.... Et là, Frédéric m'apparaît comme une perle rare. J'ai dû m'habituer au fait qu'un garçon peut se montrer prévenant. Il a pansé une à une mes blessures et atténué mes angoisses. Il était doux, sensible, parlait "avenir" (mais pas trop) et pourquoi pas "enfants"... Tout ce qui me faisait prendre la poudre d'escampette auparavant.
La vie à deux, le couple, la routine, le fait de faire des projets..., bref plus largement tout ce qui relevait de l'engagement qui me paraissait insurmontable et qui, avec lui, me semblait si simple, m'ont très vite fait penser que c'était l'homme de ma vie ».

Marie, 27 ans
« La première fois que j'ai vu Philippe je l'ai trouvé canon, il était tout bronzé avec des yeux bleus et des cheveux noirs, j'avoue que c'est cela qui m'a fait craquer. Après le côté physique, j'ai découvert un homme plein de fantaisie, très sociable. Je suis tombée raide dingue amoureuse. Et lui aussi. Enfin un homme qui connaissait le mot « séduction ». Il me laissait des petits mots d'amour partout. J'avais besoin de rencontrer un homme comme lui pour me libérer de mon éducation quelque peu rigide. Enfin je vivais, je sortais de mon moule. Il ne correspondait pas du tout aux hommes que j'aurais dû connaître de part mon éducation. Je finissais mes études de pharmacie, milieu où les garçons ne sont pas toujours aussi rigolos qu'on l'imagine ».
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience