• Amour
  • Couple

Pourquoi il est important de s'aimer pour mieux aimer l'autre ?

Article par Dalinda BEN DJEMAA , le 18/09/2012 à 12h01 , modifié le 07/01/2015 à 16h59 0 commentaire

"L'amour n'est pas seulement un sentiment, il est un art aussi" nous confiait Honoré de Balzac. On pourrait alors imaginer qu'en amour, l'une des principales règles de l'art serait de s'aimer soi-même pour pouvoir aimer l'autre. Facile à dire mais pas facile à faire... Et pourtant c'est possible ! Interview et réponses avec Isabelle Fortin, psychanalyste.

"L'amour n'est pas seulement un sentiment, il est un art aussi" nous confiait Honoré de Balzac. On pourrait alors imaginer qu'en amour, l'une des principales règles de l'art serait de s'aimer soi-même pour pouvoir aimer l'autre. Facile à dire mais pas facile à faire... Et pourtant c'est possible ! Comment faire de sa précieuse relation à deux une œuvre d'art ? Pourquoi est-ce si important d'avoir de l'amour pour soi ? Comment s'aimer pour pouvoir aimer l'autre ? Interview et réponses avec Isabelle Fortin, psychanalyste, qui travaille sur le lien entre création artistique et psychanalyse. Elle anime par ailleurs des groupes de paroles et pratique l'accompagnement.
 
Plurielles.fr : Si je ne m'aime pas, est-ce que je risque d'être en permanence dans le besoin d'être aimé ?

 

Isabelle Fortin, psychanalyste : Avant de vous répondre, je voudrais vous dire ce que j'entends par "s'aimer" : prendre soin de sa vie, porter sur soi un regard bienveillant fait de lucidité et de douceur, s'accueillir avec sa part d'ombre et de lumière...
Nous ressentons tous plus ou moins consciemment la nécessité d'être aimé pour vivre. Une personne qui ne s'aime pas a certainement manqué d'amour à un moment fondateur de sa vie. Le fait par exemple de n'avoir pas été suffisamment aimé ni reconnu dans son enfance peut engendrer un besoin d'amour exacerbé et une perpétuelle insatisfaction. On peut rechercher ce regard qui nous a fait défaut et qui ne nous a pas permis de construire une image positive de nous-même. Paradoxalement, on peut parfois donner aux autres - et donc à soi-même - ce qu'on aurait aimé recevoir. Je peux aussi rechercher inconsciemment dans mes rapports amoureux une personne à l'image de mes parents qui ne m'ont pas aimé ou mal aimé - répéter mon histoire et ne pas m'autoriser à me laisser aimer.
 
 
Si je ne m'aime pas, quels sont les comportements non épanouissants que je risque d'apporter à l'autre ?
Pour séduire, il faut être séduisante, savoir mettre en valeur ses atouts comme une fleur qui ne cache pas son parfum. Si j'ai une image négative de moi, je risque bien sûr de projeter ces images sur mon conjoint, de ne pas lui faire confiance, d'être jalouse, possessive, de tisser une relation de persécuté-persécuteur et de ne pas me rendre aimable ou de détruire l'amour qu'il veut me donner...
Je peux aussi - par peur de le perdre - m'enfermer et vouloir enfermer l'autre dans une relation fusionnelle où chacun est réduit à un objet. Quand je dis : "Je t'aime !", cela peut vouloir dire : "Aime-moi !"...
 
En mettant trop l'accent sur mes défauts, je risque de détruire mes qualités. C'est la magnifique parabole du blé et de l'ivraie. En jetant un regard grossissant et en se focalisant sur ses points faibles, on risque de perdre confiance en soi, de passer à côté de ses points forts, de les affaiblir alors qu'ils auraient pu nous aider à grandir jusqu'au jour de la moisson - quand l'ivraie se sépare naturellement du blé. Et ce fonctionnement peut être malheureusement reproduit avec son conjoint. Je ne vois plus que ses défauts et le critique sans cesse.
 
Et si je m'aime mais l'autre ne s'aime pas, comment puis-je l'aider ?
Vous pouvez l'aider en portant un regard positif sur lui. En l'accueillant tel qu'il est sans le comparer aux autres. Si vous êtes attentionnée, à l'écoute, il lui sera plus facile de libérer son "je",  son potentiel, sa créativité... Petit à petit, il intègrera ce nouveau regard plus valorisant. S'il se sent aimé, il prendra conscience qu'il est aimable. Regardez une fleur qui se fane parce qu'elle a manqué d'eau. Si vous l'arrosez à temps, elle retrouve sa beauté. Et si vous-même avez appris à vous aimer en mettant des mots sur votre histoire et vos blessures, vous lui montrez alors un chemin.
 
Quels bénéfices pour le couple si les deux partenaires s'aiment eux-mêmes?
Cela permet d'établir une relation de confiance, de s'enrichir mutuellement, de se réaliser en s'ouvrant vers l'extérieur comme l'arbre qui s'enracine dans la terre pour s'élever vers le ciel.
Cela évite de s'abîmer dans une relation recroquevillée sur elle-même, empreinte de rivalité, de jalousie, de comportements destructeurs.
 
Comment puis-je reconnaître si je m'aime suffisamment pour pouvoir aimer l'autre ?
Si je suis une bonne mère et un bon père pour moi, si je prends soin de ma vie, de l'enfant qui vit toujours en moi, je me donne plus de chances de bien aimer. Apprendre à s'aimer, à aimer, c'est un voyage au long cours. 
 
Quels sont les signes qui nous laissent penser que notre partenaire ne s'aime pas ?
Une attitude destructrice, le manque de confiance, la méfiance, la jalousie, le caractère envieux, la difficulté à aimer l'autre en tant qu'autre...
 
Et si je me rends compte que je ne m'aime pas assez, puis-je quand même tenter une relation ?
Bien sûr. Vous pouvez apprendre à vous aimer, c'est-à-dire à aimer. La rencontre amoureuse va petit à petit modifier le regard que vous portez sur vous et vous magnifier. L'être humain porte en lui une grande capacité de rebond pour inventer sa vie et ne plus rester emprisonné dans son histoire. 
 
Pour en savoir plus : http://www.psychanalyste-paris14.fr/ 
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience