Pour lui, j'ai changé de physique

Article par Clémence Orcel , le 06/06/2011 à 07h00 0 commentaire

Karine, 29 ans, jolie jeune femme, n'a pas hésité à changer de corps et de visage pour l'homme qu'elle aime. Plus qu'un simple relooking, une décision difficile pour son entourage et sa famille, qui disent parfois ne plus la reconnaître. Témoignage.

« Des complexes, j'en avais très peu, même je ne me suis jamais trouvée parfaite auparavant. Grande, mince et plutôt jolie, je me sentais bien dans mes baskets et ne cherchais pas spécialement à changer quoi que ce soit. Vendeuse dans un magasin de prêt-à-porter, mon image me convenait et mes collègues se disaient même jalouses de ma ligne.

Et puis j'ai rencontré Pierre, 12 ans de plus que moi et menant un train de vie luxueux. Le coup de foudre a été sans appel : au bout de 8 mois, nous étions mariés. Lui qui, jusque-là, était volage et passait de femmes en femmes, s'est assagis et m'a passé la bague au doigt ! Il m'a couverte d'attentions et de cadeaux, me mettait en valeur par tous les moyens, je n'aurais pas pu rêver mieux ! Notre petit Enzo est arrivé, comme un énième cadeau.

Après ma grossesse, mon corps avait changé. Normal, vous me direz, mais je n'ai pas réussi à l'accepter. Pierre évitait les remarques blessantes, mais je devenais parano. J'avais peur qu'il me trouve moins belle, moins désirable et qu'il me quitte. Je n'étais pas loin de la dépression, il fallait que je fasse quelque chose. Nous avons alors discuté de chirurgie esthétique et il m'a donné le feu vert. J'ai commencé par une liposuccion et la poitrine. L'année suivante, j'ai eu recours à une rhinoplastie. Lèvres, pommettes, menton : le reste a suivi.

Ma famille et mon entourage ne comprennent pas. Ils pensent que j'ai fait tout ça uniquement pour lui. On peut me traiter de Barbie, mais aujourd'hui je me sens vraiment belle. La preuve : mon mari et mon fils me le disent tous les jours ! Et ça, ça me suffit... »
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience