• Amour
  • Couple

PACS : un nouveau business ?

Article par Morgane Solignac , le 17/03/2010 à 18h51 , modifié le 17/03/2010 à 19h14 0 commentaire

Faire-part, cérémonie symbolique, repas de fête... Le succès du PACS engendre un nouveau business. Les entreprises surfent désormais sur ce nouveau credo, dont le succès n'est, jusque là, pas démenti...

On connaissait le grand et très célèbre salon parisien du mariage. Mais depuis peu, on a vu apparaître une nouveauté : il s'agit désormais du "Salon du mariage et du PACS". 
Le changement s'est opéré en 2008, lorsque la directrice du salon, Marie-Joseph Cresson a observé les chiffres du PACS et surtout constaté que la plupart d'entre eux aboutissaient finalement à un mariage.

Une donnée de société qu'il fallait donc impérativement prendre en compte. Pour la directrice de ce salon, il s'agit avant tout d'un bon moyen de s'adapter aux évolutions de la société et de s'ouvrir ainsi à plus de couples, aussi bien hétérosexuels qu'homosexuels.
 
"Tout comme le mariage"
 
Les organisateurs, traiteurs et autres acteurs du mariage ont donc décidé d'ajouter une flèche à leur arc en intégrant le PACS aux services qu'ils proposent. Très logiquement, on voit désormais fleurir des services élargis, comme les faires-parts, les buffets ou encore les voyages de PACS.
Pour Julien, pacsés depuis 2 ans, faire appel à ces services, c'est aussi une manière de dépasser le seul côté administratif auquel se cantonne le pacte civil de solidarité.
 
Certaines entreprises vont plus loin. Comme le site AGEIRO qui propose même de créer un site entièrement consacré à votre PACS.
D'autres, moins originaux, mais tout aussi dévoués vous propose de prendre l'organisation de votre PACS de A à Z en en faisant une véritable cérémonie.
 
Les 10 ans d'existence du PACS et son succès suscitent donc l'engouement. Un moyen de faire d'avantage entré dans les mœurs cette nouvelle forme d'union et d'en faire une cérémonie à part entière.
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience