• Amour
  • Couple

Métro, boulot, dodo, où est la libido ?

Article par , le 17/04/2012 à 15h45 , modifié le 07/01/2015 à 17h01 0 commentaire

Dans son édition du jour, le quotidien Libération fait état d'une étude sur la conséquence (négative) du stress au travail sur la libido des salariés.

Travailleurs, travailleuses, réveillez-vous ! Révoltez-vous contre votre Chef qui vous confie, à 19h passé, un dossier urgent à rendre pour le lendemain, première heure... Selon une étude publiée par Libération et effectuée avec l'institut Technologia, le stress au travail aurait des conséquences négatives sur la vie sexuelle des travailleurs français et sur les cadres en particulier. Près de 66% des salariés expliquent en effet que le stress au travail a pour conséquence une baisse du désir sexuel, un pourcentage qui monte jusqu'à 70% chez les cadres et qui affecte davantage les femmes que les hommes, précise cette étude menée sur 1000 salariés.

Les raisons de ce désintérêt pour les choses de l'amour ? La fatigue, la pression au travail, mais aussi et surtout le manque de temps, manque de temps largement imputé aux transports et aux horaires rigides. Ainsi le lever matinal viendrait fortement perturber la vie sexuelle des Français. C'est notamment en Ile de France, où le temps de transport excède souvent les 45 mn que cet inconvénient devient pregnant. Les rapporteurs de cette étude vont jusqu'à affirmer que "cela revient à cantonner la vie sexuelle aux week-ends ou aux vacances.

Bonne nouvelle pour les salariés en détresse, cette année, le mois de mai compte plusieurs ponts... ce qui permettra aux couples de se retrouver le temps d'une petite sieste...

Toutefois, histoire de remonter le moral des jeunes cadres dynamiques et célibataires, rappelons que près d'un couple sur deux se forme sur le lieu de travail...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience