• Amour
  • Couple

Mon mec est accro à l'ordinateur !

Article par Marie-Lucie Vanlerberghe , le 10/01/2006 à 16h00 , modifié le 07/01/2015 à 17h26 12 commentaires

Surf sur Internet, jeux vidéos, forums... Il y passe un temps fou ! Vous en arrivez à vous demander si ce n'est pas de son écran dont il est amoureux ? C'est mauvais signe... Il est temps de réagir avant qu'il ne soit totalement accro à son ordinateur !

Un profil type
Il passe sa journée de boulot scotché devant, et quand il rentre le soir, juste après vous avoir gratifiée d'un baiser du bout des lèvres, il s'affale sur sa chaise et retrouve son ordi.
Dans le meilleur des cas, il fait un rapide check-up sur sa boîte mail perso. Encore supportable, il vous montre le Grand Canyon, les pyramides d'Egypte, le désert subsaharien sur Google Earth. Vous aimeriez mieux qu'il consulte un voyagiste pour vous emmener dans ces lieux magiques... Mais bon, il partage ses émerveillements avec vous, fait preuve de sociabilité. Le vrai problème n'est pas là.
Le pire est à craindre s'il sort son volant ou son joystick. Là, il plonge dans un univers virtuel et plus rien n'existe, même pas vous. S'il a la délicatesse de mettre un casque, c'est déjà pas mal. Sinon, vous devrez subir le bruit de mitraillettes, de cris d'extra-terrestres agonisants ou de moteurs vrombissants.
S'il se connecte pour jouer avec un vieux pote, évitez de trop prêter l'oreille à ce qu'il raconte : dans ces moments, l'homme protecteur et rassurant que vous connaissez se transforme en ado à l'humour peu subtil...

Ce qu'il ne faut surtout pas faire
- L'obliger à stopper net une partie lorsqu'il joue. Permettez-lui de terminer celle-ci ou son tour de piste (si c'est un circuit). Le couper en plein jeu est trop frustrant pour lui. C'est comme si vous l'interrompiez en train de faire l'amour.
- Piquer une crise de nerfs. Vous risquez juste de dépenser votre énergie pour rien et de vous infliger un maximum de stress. Pire, il pourrait se renfrogner en se sentant agressé et réagir violemment.
- Inutile d'entamer un strip-tease. C'est le bide assuré. Quand un accro à l'ordinateur joue, c'est un autiste !
- Vous forcer à jouer avec lui pour découvrir sa passion. C'est son problème après tout, et cette manière de le " rejoindre " est un leurre.
- Penser qu'il va se calmer avec l'âge, c'est archi faux !

Ce que vous pouvez tenter
- Tandis qu'il s'acharne sur son joystick à tuer des méchants ou piloter un hélico, approchez-vous de lui avec un air lubrique et susurrez- lui d'une voix torride que vous aimeriez bien, vous aussi, jouer avec son joystick. S'il est trop absorbé pour percuter, glissez votre main vers son bas ventre et lancez la partie. Attendez sa réaction...
- Trouvez-vous une activité régulière qui vous passionne et vous occupe un soir ou deux par semaine. Faites un deal : le soir où vous avez poterie, il peut jouer tout ton saoul. Et au moins une fois par semaine, planifiez une soirée dehors tous les deux. Idem le week-end, il doit pouvoir vous consacrer une journée !
- Quand vous êtes très agacée, appelez une copine dont le chéri joue avec le vôtre et faites-vous une petite séance de pourrissage anti-jeux vidéos. Cela ne règle rien mais soulage un peu.
- Si vous sentez que la situation devient malsaine, qu'il est totalement accro à son ordinateur et que son PC prend plus d'importance que sa vie de couple, ne laissez pas la situation s'envenimer. Parlez-lui de vos inquiétudes, secouez-le. S'il reste sourd à vos suppliques, fouillez dans vos spams jusqu'à trouver un virus atroce à télécharger...
- Tous les précédents conseils sont vains si vous avez la malchance de vivre avec un pur geek, un mec 100% maqué à son PC. S'il passe ses nuits à jouer en réseau (sur World of Warcraft par exemple...), affiche un teint livide et une hygiène improbable, possède une vie sociale proche de zéro, votre couple est en péril !
Le seul point positif : vous pouvez être sûre de sa fidélité. Il n'a déjà pas le temps de s'occuper de vous, alors d'autres femmes...
S'il a besoin d'une vraie cure de désintoxication, il lui faudra passer par un travail d'analyse personnelle, avec l'aide d'un professionnel. Le fait de "verbaliser sa pratique" l'aidera peut-être à prendre du recul par rapport à celle-ci.  
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience