• Amour
  • Couple

Le pouvoir est-il aphrodisiaque ?

Article par Marie Praet , le 17/01/2012 à 17h29 , modifié le 17/01/2012 à 17h33 0 commentaire

Il suffit de comparer les vies personnelles de nombreux hommes politiques pour se rendre compte que souvent, les conquêtes amoureuses ne sont pas rares. Avouons-le, les hommes politiques très séduisants sont peu nombreux. Et pourtant... Leur secret ? Le pouvoir .

Et, il n'y a pas qu'eux. Evidemment, on définit le pouvoir en fonction du contexte. Il peut être financier, hiérarchique, intellectuel... Et il n'est évidemment pas réservé aux hommes. Mais le fait est que bien souvent, un individu qui réussit et atteint un objectif, un statut élevé, sera bien plus convoité qu'un sujet moins ambitieux, moins fonceur.


Le pouvoir comme catalyseur du désir
Lorsque l'on a du pouvoir, il est possible que la confiance en soi soit décuplée. On est plus sûr de ce que l'on fait, de qui on est et on a moins peur des autres. Lorsque la question se pose : « Le pouvoir est-il aphrodisiaque ? » on peut donner l'exemple des couples plutôt originaux (quoi que, pas tant que ça...) d'hommes mûrs avec de jolies minettes bien plus jeunes qu'eux, et pourtant si amoureux. Au-delà du fait que l'amour ait forcément un rôle dans ce genre de relations, les positions de chacun font le tout. On imagine aisément que l'homme mûr en question est un homme au statut élevé, ou au moins au compte en banque bien rempli. Et que la jolie minette, grisée par l'attirance qu'elle ressent pour cet homme, ne se rende pas compte qu'elle l'est justement parce qu'il a ce qu'elle n'a pas. Elle va pouvoir partager les nombreux biens de son homme, par le simple fait d'être en couple avec lui. En définition, cet archétype de jeunes femmes est sûrement attiré par les hommes puissants parce qu'elles obtiendront sans le moindre efforts le pouvoir de leur conjoint par procuration.


Pouvoir et libido
Le pouvoir, quel qu'il soit, donne des ailes et peut donc jouer sur la libido. Tout simplement parce qu'il rend plus fort, plus beau, plus, plus, plus. Aphrodisiaque, certainement et pas seulement pour celui ou celle qui a du pouvoir. Mais aussi pour celui/celle qui « subit » ce pouvoir ou au moins l'observe.
A y bien réfléchir, et si le « pouvoir aphrodisiaque » ne fonctionnait que dans un sens ? Un homme puissant va attirer des tas de femmes, prêtes à tout pour être en sa compagnie et si possible dans son lit. Mais une femme puissante n'est-elle pas plus intimidante qu'attirante ? A moins qu'elle ne soit vue comme une personne inaccessible... Ce qui peut être considéré comme excitant. Le pouvoir est aphrodisiaque parce que instinctivement, on se dit qu'approcher de près quelqu'un qui en a pourra peut-être nous en procurer aussi. La vision du pouvoir est surtout et souvent une question d'ego.
Et d'ailleurs, pouvoir et argent ne vont-il pas de pair ? N'est-il pas plus judicieux de se demander si dans le mot pourvoir, ce n'est pas le mot argent qui est prononcé ? Dans la plupart des cas, certainement. On dit souvent, pour se rassurer et faire parler son côté humain, que « l'argent ne fait pas le bonheur ». Certains, plus courageux, y ajouteront « Mais il y contribue ». Evidemment, chacun a sa propre idée du bonheur.
Et si l'on rapproche généralement le pouvoir à l'argent, c'est parce qu'il est facile de faire se corréler ces deux idées. Mais certains ont une vision du pouvoir totalement différente de celle-ci. Pour certains, le pouvoir c'est la possibilité d'affirmer que l'on est en bonne santé, que l'on mène à bien ses projets, que l'on soit entouré de gens aimants. C'est le pouvoir simple d'affirmer que la vie est belle et ça, c'est aphrodisiaque.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience