• Amour
  • Couple

Je vis avec un jaloux, que faire ?

Article par Dalinda BEN DJEMAA , le 24/07/2012 à 16h02 , modifié le 24/07/2012 à 17h38 0 commentaire

De la jalousie "normale" à la jalousie maladive il n'y a qu'un pas et des conséquences parfois graves.

A peine a-t-il franchi la porte que déjà votre cerveau tourne à plein régime. Reste plus qu'à crier "moteur" ! Si vous vous faîtes des films et l'imaginez déjà dans les bras d'une autre, à ce stade, pas de doute vous êtes jalouse. Bonne nouvelle ! La jalousie on peut en guérir ! Comment faire face à cette obsession et s'en sortir ? Entretien avec Géraldyne Prévot-Gigant, psychothérapeute spécialisée dans les Groupes de Parole pour les Femmes® et auteur de nombreux ouvrages sur l'amour.
1/On a toutes déjà éprouvé un minimum de jalousie envers notre partenaire. A partir de quand, peut-on reconnaître que l'on a basculé dans la jalousie maladive ? Ressentir un peu de jalousie signifie que nous tenons à notre amoureux. Mais être continuellement jalouse indique qu'il y a un problème. Dès que l'on devient un vrai espion du temps de la guerre froide: fouille des poches, du téléphone (appels reçus, sms), des mails et de son emploi du temps; dès qu'une femme s'approche et qu'on se sent menacé, alors là, il s'agit de jalousie maladive. C'est en fait une angoisse permanente de perdre l'être aimé.
2/Quels sont les symptômes qui doivent nous alerter ? Nœud à la gorge, boule dans le ventre, hyper émotivité (peur, colère, tristesse). Sur le qui-vive, la jalouse va traquer les moindres signes qui vont confirmer ses doute jusqu'à en devenir obsessionnelle.
3/Est-il préférable d'en parler à son partenaire jusqu'à lui avouer tous nos symptômes comme la fouille de ses poches, de ses tiroirs, de ses mails... ? Souvent il y a eu un déclencheur et cela peut être le sentiment que notre conjoint s'éloigne de nous et que le fossé se creuse. Dialoguer peut donc rassurer la jalouse mais n'oublions pas qu'exprimer sa jalousie peut être excessivement difficile car ce n'est pas valorisant du tout ! Attention donc à ce que le dialogue n'accentue pas la faille narcissique.
4/Notre partenaire a-t-il un rôle à jouer dans notre guérison ? Quels sont les attitudes qu'il peut adopter pour nous aider ou du moins pour ne pas amplifier notre émotion de jalousie ? Le partenaire a un rôle important : il doit faire attention à ce que sa compagne ne se sente pas dévalorisée, pas honteuse. Il devra valoriser le fait qu'elle ait initié le dialogue. Il devra rester calme car un accès de colère risque d'alimenter les soupçons de sa partenaire. Et en ayant une réaction violente, il risquera d'entretenir chez sa compagne le sentiment d'être rejetée et abandonnée. Il ne lui en voudra pas d'avoir fouillé dans ses affaires.
5/Nous ne sommes pas jalouses par hasard. D'où provient cette souffrance de la jalousie dans le couple ? Bien souvent la jalousie prend racine dans notre enfance ou adolescence, abandon(s),séparation(s),éloignement(s),traumatisme(s)... Le modèle de couple de nos parents a aussi une grande importance et influencera inconsciemment notre vie amoureuse.
6/Peut-on guérir de la jalousie amoureuse et se délivrer de cette obsession qui souvent gâche la vie de ceux qui la subissent au quotidien ? On peut heureusement en guérir à l'aide d'un professionnel de la psychothérapie. Avec lui, vous explorerez votre histoire et celle de vos parents. Il vous aidera à ne plus avoir honte de ce sentiment et surtout à vous réconcilier avec vous même.
7/Quelles sont les étapes essentielles à traverser en psychothérapie ? Les étapes essentielles sont: se libérer de la honte, comprendre les causes de la jalousie et les dépasser (enfance, adolescence ,image parentale...), guérir de la peur de l'abandon, prendre conscience des croyances limitantes et les transformer, restaurer une bonne image de soi, apprendre à avoir confiance en soi et à s' aimer et adopter une autre vision de la relation de couple. L'amour de soi est fondamental pour guérir de la jalousie maladive. Un thérapie de groupe pourra aussi participer à la guérison et permet de dédramatiser la situation: parler et entendre des témoignages communs à notre histoire est particulièrement rassurant et permet de ne plus se voir comme "un cas".
8/Quel est le premier pas à faire pour aller vers le chemin de la guérison ? Apprendre à s'aimer profondément. A ne plus se comparer aux autres. Découvrir la belle personne que nous sommes. Selon Sénèque " Commence déjà à être l'ami de toi-même et tu ne seras jamais seul" j'ajouterais : commence déjà par t'aimer PUIS soit l'ami de toi-même ET tu ne seras jamais seul.

Pour en savoir plus : www.geraldyneprevot.com

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience