• Amour
  • Couple

Je n'ose pas le quitter

Article par Clémence ORCEL , le 17/07/2009 à 18h00 , modifié le 07/01/2015 à 17h22 0 commentaire

Votre couple ne tient plus la route, vous en êtes convaincue. Vous ne l'aimez plus, ou plus de la même manière. La rupture paraît inévitable. Pourtant, vous n'arrivez pas à franchir ce pas...

Ce qui vous freine
 
Il risque de se faire du mal. Vous le savez et il vous l'a bien assez répété : vous êtes l'amour de sa vie et il ne conçoit pas la vie sans vous. Vous le prenez à la lettre sur ce dernier point, vous êtes persuadée qu'il serait capable de se faire du mal si vous lui annonciez la séparation. Certes, vous ne l'aimez plus, mais vous ne lui souhaitez évidemment pas de mettre ses jours en danger ! Du coup, vous patientez, en espérant que la passion qu'il éprouve à votre égard diminue peu à peu, et qu'un jour enfin, vous puissiez le quitter sans avoir à en subir les conséquences.

Vous dépendez de lui financièrement. Depuis que vous êtes avec lui, vous ne travaillez plus ou vos revenus sont quasi inexistants. Le quitter signifierait changer totalement de mode de vie, pour ne pas dire vivre dans la misère. A moins de trouver un nouveau travail immédiatement, mais vous êtes assez réaliste pour savoir que ça ne se fera pas en un claquement de doigts. Ca vous angoisse, comment allez-vous vous en sortir sans lui ?

Vous avez peur des jugements de votre entourage. Vos proches, votre famille, vos amis risquent de mal prendre cette rupture. Vous craignez de ne pas bénéficier de leur soutien et de vous retrouver face à un mur d'incompréhension, à un moment où vous aurez plus que jamais besoin d'eux. "Vais-je me retrouver seule au monde ?"

Il est violent. Il vous l'a déjà fait comprendre à de nombreuses reprises : vous ne le quitterez pas si facilement. Votre homme est entier, caractériel, possessif. Vous avez très peur qu'à l'annonce de votre départ, il se mette en colère et s'en prenne à vous physiquement. La violence psychologique existe, elle aussi. Menaces, chantage, moqueries, vous savez qu'il fera tout son possible pour vous gâcher la vie !

Il vous menace de vous priver de la garde de vos enfants. Le chantage, c'est sa meilleure arme de dissuasion ! Vous avez fait quelques erreurs dans le passé, et utilisés contre vous, ces faux-pas pourraient vous coûter très cher. Vous ne concevez pas de vivre sans vos bébés, de les voir une fois par semaine et quelques jours pendant les vacances. Vous préférez rester dans un mariage malheureux, supporter les manipulations de votre conjoint au quotidien plutôt que d'être privée de vos enfants.

L'inconnu vous fait peur. Cela fait des années que vous êtes en couple, qu'il vous protège, que vous n'êtes jamais seule face à un problème. Aujourd'hui c'est le cas, et vous n'osez pas vous lancer de peur de ne pas retomber sur vos pieds, de ne pas réussir à vous prendre en charge, à vous assumer. Vous allez devoir apprendre à devenir une femme autonome, indépendante.
 

Les étapes à franchir

L'essentiel, avant de prendre votre décision, c'est de savoir où vous mettez les pieds, d'avoir un plan en tête, des projets concrets. Ainsi, vous angoisserez moins lorsque vous réaliserez que ça y est : vous êtes célibataire. Ce sera une libération, pas le début d'un parcours du combattant. Ne rien laisser au hasard, protéger vos arrières, c'est donc la première étape.
Préparez vos proches en douceur, faites en sorte que la nouvelle ne soit pas trop violente, qu'ils réalisent que vous ne prenez pas cette rupture à la légère, qu'elle est mûrement réfléchie.

N'hésitez pas à leur dire que vous aurez besoin d'eux, qu'ils devront faire preuve de compréhension et de compassion. Vous serez plus sereine en sachant qu'ils sont dans votre camp, et le cap sera moins difficile à franchir.

Si vos angoisses vous dépassent et que malgré vos projets et l'appui de vos proches vous êtes toujours hésitante, vous pouvez aller voir un psychologue. Il saura sûrement vous aider et vous rassurer : c'est normal que vous soyez perdue, vous vous apprêtez à faire un pas de géant ! D'autre part, de nombreuses associations de solidarité envers les femmes existent ! Contactez-les, vous rencontrerez des personnes qui sont passées par là et qui sauront vous guider.

Dernier conseil : ne pas vous laisser intimider, si votre conjoint va trop loin, il sera sanctionné. Il a beau proférer des menaces et vous faire du chantage, une fois que vous aurez mis les voiles, il ne pourra pas faire grand-chose. Il fait un pas de travers, et il le regrettera !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience