• Amour
  • Couple

Jalouse ou possessive : c'est la même chose ?

Article par Clémence ORCEL , le 03/12/2010 à 11h09 , modifié le 03/12/2010 à 14h13 0 commentaire

Vous avez peur qu'il vous trompe avec une autre, du coup vous êtes en permanence sur son dos : la frontière entre jalousie et possessivité est rapidement franchie ! Deux vilains défauts qui se ressemblent et se confondent bien souvent...

La jalousie, un mal pour un bien ?
Il y a plusieurs écoles. Ceux qui affirment que la jalousie est une preuve d'amour qui favorise la longévité d'un couple et ceux qui, au contraire, l'accusent d'être à l'origine de tous les problèmes. Alors qui croire ?

Alexia, en couple depuis cinq ans, nous explique que tout est dans la nuance. "Un homme est toujours flatté lorsque sa compagne montre des signes de jalousie. Cela prouve non seulement qu'elle tient à lui, mais aussi qu'elle a conscience de sa valeur, puisqu'elle est persuadée que d'autres femmes le désirent. Mais être jalouse ou non, ce n'est pas la question, tout le monde éprouve ce sentiment un jour ou l'autre. L'important, c'est de faire en sorte que ce sentiment négatif se transforme en quelque chose de positif plutôt qu'en crises de nerfs ou en scènes de ménage à répétition. "

Contrôlée, la jalousie agirait comme une sonnette d'alarme. Prendre plus soin de son couple, retrouver la passion du début, faire de nouvelles choses ensemble, susciter l'intérêt et le désir de l'autre : une sorte de retour aux sources !
 
La possessivité : un danger pour le couple
Une personne possessive ressent le besoin vital de s'approprier l'autre. Elle devient envahissante, dépendante, jalouse à l'extrême. C'est là que la différence entre jalousie et possessivité prend tout son sens : la jalousie n'est pas forcément mauvaise pour le couple, alors que la possessivité se révèle bien souvent toxique.

Rémy, 27 ans, en témoigne. "Etre possessif, ce n'est pas une preuve d'amour comme peut l'être la jalousie (modérée). Ma dernière relation en a fait les frais. Mon ex me voulait pour elle toute seule. Mes amis, ma famille, mes collègues : elle critiquait tout mon entourage et ne supportait pas que je passe du temps avec eux. Sortir sans elle, c'était hors de question, il fallait toujours qu'elle soit là, où que j'aille. Lorsqu'on était ensemble, elle prenait toutes les décisions, je ne devais jamais la contredire. Au bout de quelques mois, je suffoquais, je n'en pouvais plus d'être sa chose. J'ai donc mis un terme à notre relation et croyez-moi, elle ne m'a pas facilité la tâche ! "

La jalousie et la possessivité sont des sentiments complexes qui tendent à nous nuire. Mais si la possessivité révèle un certain égoïsme, la jalousie, elle, peut être considérée comme une preuve d'amour. Et après tout, personne n'est parfait !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience