• Amour
  • Couple

Infidélité : faut-il pardonner ?

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 18/09/2006 à 09h49 , modifié le 23/01/2008 à 12h40 3 commentaires

Il vous a trompé avec sa secrétaire de 15 ans de moins que vous. Le schéma classique. Insupportable et humiliant. Comment lui pardonner ? Comment lui refaire confiance après " ça " ? Sylvie Tennenbaum, sexologue et thérapeute du couple, défend l'idée d'un pardon possible et même souhaitable.

" Oui, c'est possible ! affirme d'emblée Sylvie Tennenbaum, on peut pardonner une incartade ponctuelle. C'est plus difficile lorsqu'il s'agit d'une aventure extra-conjugale à long terme, généralement révélatrice d'un plus grand malaise. "
La thérapeute a rencontré de nombreux couples en crise après une infidélité. Beaucoup décident de donner malgré tout une chance à leur histoire. Les raisons ?
L'amour du conjoint, le sentiment d'avoir construit quelque chose de fort ensemble, le désir de préserver les enfants, ou, moins avouable, la peur de la solitude notamment chez les femmes d'âge mûr.

Pas vu, pas pris !
Pour Sylvie Tennenbaum, une aventure passagère ne doit pas remettre en question un couple en bonne santé. Mais quand un homme décide d'être infidèle, d'avoir une aventure, il fait prendre un risque à son couple.
" Si tout va bien, il vaut mieux ne rien dire, c'est inutile ", conseille la thérapeute, à qui beaucoup de femmes confient en consultation : " s'il me trompe, j'aime mieux ne pas le savoir ".
Lorsqu'un mariage bat de l'aile, avouer l'infidélité peut alors initier une discussion constructive, aux effets positifs : réveiller un couple qui avait tendance à s'endormir, rappeler que rien n'est acquis, donner l'occasion de faire un point, faire réaliser à quel point on aime l'autre...

Blessure d'amour...propre
Dans le vécu des " trompées ", le pardon ne va pourtant pas de soi. La blessure revient trop souvent à l'esprit. La confiance est sérieusement ébranlée, le piédestal du conjoint déboulonné et l'estime de soi fragilisée (s'il est allé voir ailleurs, c'est que je suis nulle, moche, etc).
" Il faut pas mal de temps, d'amour et un minimum d'estime de soi pour pardonner, explique Sylvie Tennenbaum, mais le pardon est possible parce qu'au fond, une tromperie blesse l'amour propre plus que l'amour. "

Pardonner ou vivre avec ?
Dans leur vécu, les femmes ont besoin de sentir que le repentir est sincère pour pardonner, pour renouveler leur confiance. Sylvie Tennebaum distingue d'ailleurs pardonner et " vivre avec". " Une fois que l'on a pardonné, précise-t-elle, l'infidélité ne doit pas servir d'argument lors de disputes du couple, cela signifie que l'on renouvelle sa confiance. "

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience